Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Journées de la schizophrénie – j+7

Imprimer la liste
Share

Les Journées de la Schizophrénie se tiendront du 14 au 21 mars 2020.

La schizophrénie reste largement associée dans l’inconscient collectif à la folie, la violence et la peur.

Elle condamne ainsi à la stigmatisation les 660 000 français touchées par la maladie, notamment de jeunes patients car la maladie se manifeste principalement au début de l’âge adulte entre 15 et 25 ans.

Parmi les idées fausses qui entourent ce trouble psychique, on trouve : des origines et causes inconnues, des symptômes étranges et incontrôlables, des patients dangereux, une maladie incurable, etc.

Dans le cadre de la campagne 2020 de prévention et de déstigmatisation de la maladie, les Journées de la Schizophrénie propose un double focus : Recherche médicale et Santé / Société.

Lire le communiqué de presse

1 > La recherche avance : la maladie se soigne de mieux en mieux.

La mise en lumière des découvertes, qui ont/vont révolutionner la compréhension de la maladie et la prose en charge des patients, permettrait de porter un autre regard sur la maladie.

Par exemple : on est maintenant certain, il existe plusieurs formes et origines de la maladie ; certaines formes de schizophrénie peuvent désormais être identifiées, voire prédites, par simple prélèvement sanguin ;  création de programmes permettant de contrôler les voix, les hallucination et les émotions…

Pour évoquer la maladie et les progrès de la recherche, je vous propose :

–  Le témoignage de jeunes patients ainsi que des proches de malades.

–  Le témoignage de chercheurs actifs dans de nombreux domaines autour de la schizophrénie dont les Professeurs Sonia Dollfus, Nicolas Franck, Raphaël Gaillard, Nicolas Glaichenhaus, Jérôme Favrod, etc.

2 > La fiction pour destigmatiser la schizophrénie.

De Psychose de A. Hitchcock à Black Swan de D. Aronofsky en passant par Fight Club de D. Fincher et Shutter Island de M. Scorsese : pendant longtemps le cinéma et la fiction ont largement contribué à véhiculer une image erronée de la schizophrénie. C’est tout récemment que des créations ont contribué à porter un autre regard sur les troubles psychiques chez les jeunes à l’image des séries Atypical, Skam ou encore Mental.

Les Journées de la Schizophrénie sont à l’origine d’une nouvelle campagne de communication qui joue sur les codes de la fiction avec le levier de l’annonce d’une nouvelle série événement : « SCHIZO »

Un principe créatif original dont l’objectif est d’inciter les 15-35 ans, grands consommateurs de séries, à s’intéresser à ce sujet sensible et à mieux comprendre la réalité de la maladie. Pour au final, contribuer à briser le tabou.

Pour évoquer le sujet et la campagne virale « Schizo » : Le témoignage de Marine Raimbaud, Psychiatre et experte dans la représentation de la schizophrénie dans le cinéma.

> Contact presse : Service de presse des Journées de la Schizophrénie :  Aurélie Bois – aurelie@agencethedesk.com

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share