Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Réaction de la FHP au rapport de la Cour des Comptes sur l’insuffisance rénale chronique (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) et le syndicat de spécialité, FHP REIN, ont pris connaissance des constats et recommandations de la Cour des Comptes concernant la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT). Ils s’étonnent de la tonalité des propos de la Cour des Comptes qui stigmatise l’ensemble des structures privées de dialyse pourtant pleinement engagées dans l’évolution de la prise en charge de l’Insuffisance rénale chronique (IRC) pilotée par le ministère de la Santé.

Prévention et pertinence des soins

Les établissements de santé privés se sont engagés aux côtés du ministère dans le plan de transformation « Ma Santé 2022 ». Dans ce cadre, ils se sont investis dans les travaux relatifs à la réforme du financement et notamment, de façon concrète et opérationnelle, dans la mise en place du forfait de « pré-suppléance ». Ce nouveau forfait est destiné à encourager la prévention et la prise en charge en amont de certains patients insuffisants rénaux afin de retarder leur passage en dialyse.  La FHP se félicite de la mise en place de ce forfait qui représente une avancée pour développer la prévention, sujet d’intérêt majeur pour les patients.  Dans ce sens, la FHP REIN prévoit l’ouverture, le mois prochain, d’un site internet destiné à sensibiliser le grand public et les patients insuffisants rénaux à ces enjeux.

Selon une présentation de l’Agence de la Biomédecine, plus de 99 % des prises en charge en dialyse sont pertinentes au regard de la situation médicale du patient. « Si l’hémodialyse en centre et les UDM sont majoritaires dans la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique terminale, ce n’est pas un hasard. Ce sont les modalités les plus adaptées pour traiter les patients ayant des besoins lourds, souvent plus âgés, en perte d’autonomie et atteints d’autres pathologies » précise Vincent Lacombe, président de la FHP REIN.

Coûts des prises en charge dans le secteur privé

Dans leur rapport, les magistrats de la rue Cambon déplorent le niveau des tarifs de prises en charge des structures privées de dialyse, avec une analyse portant …sur l’année 2016 ! Il convient de préciser que depuis lors, les tarifs ont diminué de plus de 10 % : la rentabilité de 15 % est un chiffre totalement dépassé !  En outre aucun reste à charge n’est facturé au patient. Les cliniques et hôpitaux privés sont par ailleurs tenus à une transparence totale de leurs comptes déposés au greffe du tribunal de commerce et un ensemble représentatif de structures privées de dialyse participe à l’Etude Nationale des Coûts pilotée par l’ATIH pour accompagner le ministère de la Santé dans la construction des tarifs issus des coûts.

« La Cour des Comptes dresse un portrait à charge de la dialyse privée qui ne tient pas compte de la qualité de prise en charge du patient et de la réalité de la situation médico-économique actuelle. En effet, ces déclarations n’intègrent pas l’importante réforme menée depuis 18 mois par le ministère pour faire évoluer la prise en charge de l’IRC avec tous les acteurs de santé. Les professionnels ont besoin d’être soutenus dans leur participation à la transformation du système de santé et dans les efforts qu’ils engagent quotidiennement pour soigner les patients » rappelle Lamine Gharbi.

Contact presse : Benjamin Azogui
Direction de la communication
01 53 83 56 56
benjamin.azogui@fhp.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share