Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Coronavirus COVID-19 : la Présidente du CII invite les ANI à partager les informations et les connaissances et à soutenir la campagne « Soyons prêts » de l’OMS (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Annette Kennedy, la Présidente du Conseil International des Infirmières (CII), a salué les associations nationales d’infirmières pour leur magnifique travail dans la lutte contre la Covid-19 et les a exhortées à continuer de partager les informations et les connaissances au sein du réseau et à soutenir la nouvelle campagne « Soyons prêts » de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Howard Catton, le Directeur général du CII, a fait passer le message aux médias internationaux, dont la BBC et Sky News.

Mme Kennedy a déclaré :

« Nous sommes éminemment fiers de la façon dont les infirmières font preuve d’abnégation et donnent la priorité au patient. Nous devons faire tout notre possible pour les aider à se protéger et pour que le message sur l’hygiène de base, si déterminante pour contenir le virus, soit transmis. Le CII soutient pleinement la campagne « Soyons prêts » de l’Organisation mondiale de la Santé. » Veuillez diffuser ce tweet sur vos réseaux :

« Le CII se tient aux côtés de @OMS pour aider le monde à lutter contre la #COVID19. En prenant nos précautions, en étant avisés et attentionnés, nous nous tenons prêts pour le nouveau #coronavirus. » Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.who.int/COVID-19

« Veuillez diffuser les bons conseils de l’OMS. Quelque chose d’aussi basique mais vital que dese laver les mains peut sauver des vies. Les infirmières peuvent faire passer ce message au public », a ajouté Mme Kennedy.

Recommandations de l’OMS

Tout le monde doit se tenir prêt :

  • Chacun doit davantage se laver les mains.
  • Les entreprises peuvent promouvoir le télétravail.
  • Les journalistes doivent rendre compte de manière responsable pour lutter contre la stigmatisation et partager des informations précises pouvant protéger la santé des personnes.

Le CII continue d’œuvrer en étroite collaboration avec l’OMS pour suivre la dissémination de la Covid-19 et soutenir les infirmières à travers les associations nationales d’infirmières membres du CII.

Les derniers chiffres de l’OMS suggèrent que la réduction du nombre de nouvelles infections en Chine – 129 au 3 mars, soit le nombre le plus bas depuis le 20 janvier – s’explique par les mesures prises dans le pays, qui ont eu des effets positifs.

Partout ailleurs, le nombre de personnes infectées augmente : l’infection est désormais présente dans plus de 70 pays, dont des foyers importants en République de Corée, en Iran et en Italie.

La principale stratégie de l’OMS consiste à travailler avec ces pays pour aider à ralentir la dissémination de l’épidémie. Il s’agit de veiller à ce que les autres pays soient prêts en adoptant une stratégie garantissant qu’ils sont :

  • Préparés pour le premier cas
  • Préparés pour le premier foyer
  • Préparés pour la propagation au sein de la collectivité

Howard Catton, le Directeur général du CII, s’est adressé aux médias internationaux cette semaine, dont la BBC et Sky News, pour demander aux pouvoirs publics d’accorder la priorité à un soutien plus fondamental aux infirmières, en veillant à ce que la chaîne d’approvisionnement en équipements de protection individuelle (EPI) et le soutien psychologique soient garantis. Il a également demandé aux fabricants de faire tout leur possible pour garantir la livraison d’EPI.

M. Catton a déclaré :

« Au moment où le virus se propage, cela m’inquiète qu’il y ait des problèmes de fabrication et de fourniture d’EPI adéquats aux infirmières et aux autres personnels de santé. Le CII, en tant que porte-parole mondial des soins infirmiers, joint sa voix à celle de l’OMS, en appelant les fabricants à redoubler d’efforts pour produire suffisamment d’EPI de qualité, afin que les infirmières puissent réduire au minimum le danger pour elles-mêmes lorsqu’elles dispensent des soins aux patients atteints de l’infection. »

« Nous devons également garder à l’esprit que pour certaines infirmières, notamment celles de plus de 60 ans et celles souffrant de maladies comme le diabète, les maladies respiratoires ou cardiaques, une réaffectation dans des zones où elles sont moins susceptibles d’être exposées au virus peut être envisagée. »

L’OMS estime que la formation aux premiers secours psychologiques joue un rôle, tant pour les profanes que pour les professionnels de santé, pour veiller à ce que les besoins affectifs des personnes touchées par l’épidémie soient comblés. Car sans cela, il est peu probable que le confinement, le traitement, l’isolement et la quarantaine soient efficaces.

M. Catton a ajouté :

« À mesure que l’épidémie progresse, un plus grand nombre d’infirmières sera impliqué dans les soins aux malades et soumis au stress et à la pression qu’implique le contact avec eux. Il est vital qu’elles fassent attention à leur bien-être physique et psychologique si elles entendent poursuivre leur travail crucial, qui consiste à protéger les patients, leur famille et les collectivités où elles vivent. »

« Les infirmières sont fières de leur approche holistique des soins aux patients et, comme l’ont révélé les spécialistes de l’OMS, cette crise n’est pas qu’une question de chiffres et de problèmes médicaux : il s’agit également de personnes, de leurs sentiments, de leurs émotions, de leurs angoisses, de leurs inquiétudes et de leurs craintes. Si elles ne sont pas écoutées, reconnues et traitées convenablement, cela compromettra l’efficacité de toutes les mesures prises pour gérer cette maladie. »

Au cours de ses entretiens télévisés sur Sky News et la BBC, M. Catton a également insisté sur l’Année du personnel infirmier et la nécessité, à l’échelon mondial, d’un plus grand nombre d’infirmières, notamment dans des fonctions de leadership, comme le démontre leur rôle prépondérant en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

Le CII a pris contact avec les ANI pour diffuser leurs témoignages et leurs photos relatifs à la lutte contre la COVID-19 et continuera de publier des messages didactiques et de solidarité.

 

Note aux rédacteurs

***

Le Conseil International des Infirmières (CII) est une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant les millions d’infirmières et d’infirmiers dans le monde. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII œuvre pour des soins de qualité pour tous et pour des politiques de santé solides, partout dans le monde.

Pour de plus amples informations, prendre contact avec Gyorgy Madarasz, attaché de presse, madarasz@icn.ch

www.icn.ch #ICNurses

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share