Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« De solides associations nationales d’infirmières procurent un avantage fondamental durant la crise de coronavirus COVID-19 » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Dans l’édition de cette semaine de l’actualisation du Conseil International des Infirmières (CII) sur la COVID-19, nous insistons sur le travail important et notable de nos associations nationales d’infirmières (ANI).

Les ANI donnent l’impulsion dans le cadre de la COVID-19 en matière de politiques de santé, de sécurité publique et des patients et de confinement du virus. On observe que dans les pays où le système de santé a été très réactif face à cette situation, il y a toujours une ANI forte prodiguant des conseils sur la pratique clinique, la sécurité et la qualité des soins.

Les pouvoirs publics reconnaissent le rôle des infirmières en première ligne contre le virus (cliquez ici pour voir le reportage de la chaîne de télévision publique CCTV sur le travail de l’Association chinoise des infirmières, où interviennent également Annette Kennedy, la Présidente du CII et Howard Catton son Directeur général). Mais le rôle moteur déterminant des ANI ne peut pas être sous-estimé (le Président Kyung-Rim Shin de l’association coréen d’infirmières a insisté sur ce point lors d’un entretien télévisé, après une visite à Daegu, la région la plus touchée de République de Corée).

Annette Kennedy, la Présidente du CII, a déclaré :

« Les ANI sont des organisations fondamentales disposant d’une expérience et d’une expertise très vastes en matière de soins infirmiers, et leur contribution à la planification des politiques et des interventions d’urgence dans de telles situations – mais aussi pour gérer les services de santé – est vitale.

Chacune des infirmières prenant en charge ces patients met potentiellement sa propre santé en danger, et nous savons que de nombreuses infirmières contractent le virus malgré tous leurs efforts pour se protéger.

Nous demandons instamment aux services de santé de soutenir les infirmières et les autres agents de santé en première ligne, qu’ils soient au travail ou en quarantaine, en veillant à ce qu’ils disposent de périodes de repos adéquates, d’équipements de protection individuelle suffisants et d’un appui psychologique. »

M. Catton, le Directeur général du CII, a déclaré que le rôle moteur des ANI est capital pour contenir le virus :

« Des systèmes de santé solides vont de pair avec des associations d’infirmières fortes.Nous constatons que les ANI du monde entier se proposent pour coordonner la gestion des efforts en vue de traiter la COVID-19.

Ce sont des partenaires essentiels réclamant à juste titre d’avoir leur mot à dire dans les plus hautes sphères décisionnelles car elles disposent d’une expertise clinique inestimableet, par l’entremise de leurs membres, d’une ligne directe vers les informations clés sur leterrain.

Les ANI jouent un rôle vital en façonnant, en renforçant, en enrichissant et en développant les systèmes de santé ; l’expertise, les conseils, les données factuelles et la prise directe avec les soins infirmiers à la base sont une partie fondamentale de la gestion réussie de ces flambées de maladie, comme de celles qui surgiront demain.

En outre, les ANI jouent un rôle crucial en se faisant l’avocat des personnels infirmiers partout dans le monde afin de leur assurer soutien et protection. »

Le Conseil International des Infirmières (CII) continue d’œuvrer en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses associations nationales d’infirmières (ANI) membres pour aller au-devant des 20 millions d’infirmières dans le monde durant la crise actuelle de COVID-19.

Lire la suite de la mise à jour du CII sur le Covid-19 – No 4

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share