Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le Conseil Territorial de Santé de l’Essonne alerte sur le sort des auxiliaires des vies et la pénurie de médicaments en Ehpad (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La situation des soins à domicile et en EHPAD vire au cauchemar. Si l’on ne fait rien dès aujourd’hui, l’Essonne pourrait payer un bien lourd tribut à cette crise ».

Le Conseil Territorial de Santé de l’Essonne lance un appel pour renforcer de toute urgence l’aide aux soins de ville et en EHPAD. Parmi les besoins les plus urgents, les moyens de protection pour les auxiliaires de vie, et l’approvisionnement en médicaments pour les EHPAD.

Philippe Naszályi, président du Conseil Territorial de Santé Essonne : « Nous recevons des témoignages glaçants des acteurs de terrain pour les soins à domicile et en EHPAD dans le département. La situation est proprement tragique.

Les auxiliaires de vie travaillent sans protection. Parce qu’elles ne sont pas reconnues comme personnel soignant (!!!), elles ne peuvent bénéficier de tests diagnostic Covid-19 et travaillent désormais dans un climat de terreur, par peur d’être contaminées mais surtout de contaminer leurs patients déjà fragiles. Elles font aujourd’hui les frais d’une méconnaissance totale de la réalité de leur métier !

On savait que la situation dans les EHPAD était dramatique, mais faute d’une réponse adaptée, les choses s’aggravent encore. A l’heure actuelle, nous savons que des dizaines d’établissements manquent gravement de personnels et ne sont plus ou risquent de plus être approvisionnés en médicaments morphiniques. Le sort réservé aux patients touchés par le Covid-19 dans ces établissements dépasse l’entendement.

J’en appelle à l’humanité des responsables de l’Agence Régionale de Santé pour structurer de toute urgence une réponse à nos besoins sanitaires (y compris pour les pharmacies) sur le territoire en dehors des hôpitaux.»

A propos du Conseil Territorial de Santé de l’Essonne :
Le Conseil Territorial de Santé (CTS) de l’Essonne représente l’ensemble des acteurs du système de santé du territoire. Instauré par la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016, il est investi de plusieurs missions : il participe à la réalisation du diagnostic territorial partagé, contribue au projet régional de santé, est associé à la mise en œuvre du pacte territoire santé et donne un avis sur le projet territorial de santé mentale. En tant qu’instance de démocratie en santé de l’Essonne, il peut faire des propositions pour améliorer la réponse aux besoins de la population sur le territoire en ce qui concerne le parcours de santé. En 2018, le CTS 91 a été choisi pour expérimenter un nouveau dispositif de recueil des plaintes des patients en Île-de-France : le guichet de réclamation en santé.

>Contacts presse : Agence CorioLink – Urielle Dutartre – urielle.dutartre@coriolink.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share