Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Médecins victimes du COVID-19 : une prise en charge trop bureaucratique et ne couvrant pas toutes les situations ! », estime le SNJMG (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Le 23 mars 2020, le ministre de la Santé, Mr Olivier Véran, a annoncé : «Aux soignants qui tombent malades, je le dis: le coronavirus sera systématiquement et automatiquement reconnu comme une maladie professionnelle, et c’est la moindre des choses.» Il a également précisé que tous les soignants devraient pouvoir en bénéficier (médecins, infirmières, etc…), quel que soit leur statut (fonctionnaire, salarié ou libéral).

En attendant la concrétisation pratique de cette annonce, la CARMF, qui gère la retraite et la prévoyance des médecins « libéraux », a fait connaître de premières modalités de prise en charge des médecins en arrêt de travail pour cause de CoViD-19.

Même si ces modalités sont conformes avec les pratiques statutaires habituelles, il est navrant qu’en cette situation exceptionnelle, la CARMF n’ait pas opté pour des modalités moins bureaucratiques et plus directes, comme le fait, de son côté, l’Assurance Maladie.

De plus, si le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) apprécie que cette prise en charge ne concerne pas seulement les médecins victimes du coronavirus mais aussi les médecins en situation fragile (pathologies à risque) qui ne peuvent travailler du fait du contexte actuel d’épidémie, il est regrettable que cette prise en charge ne se fasse que sur les incapacités totales temporaires d’exercice, laissant de coté tous ces médecins qui ont tenu, malgré la maladie ou leur fragilité, à assurer leur fonction sous forme « dégradée » comme par exemple une activité réduite de téléconsultation.

Enfin, alors que le gouvernement finalise cette année l’obligation de cotisation des médecins remplaçants non thésés, rien n’est pour l’instant prévu pour leur prise en charge en cas d’infection CoViD-19.

De telles lacunes ne peuvent pas rester en l’état, surtout si elles sont répliquées pour les autres soignants. Aussi, le SNJMG est disponible pour revoir avec la CARMF et le gouvernement les modalités de prise en charge de tous les médecins victimes, à degrés divers, du CoViD.

>Contact presse : Benoit Blaes – presidence@snjmg.org 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share