Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Sédation terminale à domicile : une nouvelle fois, Jeunes Médecins saisit le Conseil d’État (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le 28 mars 2020, le Gouvernement a autorisé par décret la prescription en ambulatoire de Clonazepam (Rivotril ®) sous forme injectable à un patient atteint du COVID-19. L’administration de cette molécule (contre-indiquée en cas d’insuffisance respiratoire) à un patient souffrant du COVID-19 aura pour effet d’atteindre une sédation terminale à domicile entraînant le décès.

Jeunes Médecins rappelle son attachement au cadre fixé par la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie et à la nécessité d’une collégialité de ce type de décision. La collégialité est là pour protéger le patient, mais également pour protéger le soignant contre le risque de faire peser sur les épaules d’une seule personne une lourde responsabilité.

Jeunes Médecins a donc demandé au Conseil d’État1 de suspendre le dispositif autorisant la prescription du Clonazepam (Rivotril ®). Si le gouvernement entend poursuivre ce dispositif, il doit l’encadrer en prévoyant la collégialité de la décision de prescrire le Clonazepam (Rivotril ®).

Lire le communiqué sur la sédation terminale à domicile

Voir le référé

Contact presse : Emanuel LOEB, président Jeunes Médecins, president@jeunesmedecins.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share