Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Les plus précaires, frappés de plein fouet par la crise liée au COVID-19, ne doivent pas être oubliés des pouvoirs publics » (lettre ouverte au Premier ministre)

Imprimer la liste
Share

Le Collectif ALERTE, qui réunit les grandes associations et fédérations de lutte contre la pauvreté, vient d’adresser une lettre ouverte à Edouard Philippe, pour que les plus précaires, frappés de plein fouet par la crise liée au COVID-19, ne soient pas oubliés des pouvoirs publics.

Face à l’urgence sanitaire, le Collectif propose un certain nombre de mesures concrètes à prendre immédiatement (instauration d’une prime exceptionnelle en faveur des allocataires des minima sociaux, création d’un fonds d’urgence d’aide au paiement des loyers, suspension des sanctions à l’encontre des allocataires de minima sociaux, accès aux soins pour tous…).

Par ailleurs, pour éviter que la crise sanitaire ne se transforme en crise sociale durable, le Collectif ALERTE demande, dès la sortie de crise, la mise en œuvre d’un plan de relance sociale ambitieux.

Ce courrier est signé par Christophe Devys, président d’ALERTE et les président.e.s d’associations membre du Collectif : Médecins du Monde, Fondation Abbé Pierre, Uniopss, Secours Catholique, Fédération des acteurs de la solidarité, ATD Quart Monde, Emmaüs France, Petits Frères des Pauvres.

Lire la lettre ouverte Premier Ministre du collectif ALERTE

Contact presse :
Valérie Mercadal
Relations presse Uniopss – ALERTE
Tél : 01 53 36 35 06
vmercadal@uniopss.asso.fr

 

 

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share