Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Réunion entre le Premier ministre et les élus locaux : Christophe Bouillon, président de l’APVF, relaie les interrogations des maires de petites villes (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Participant à la réunion de concertation présidée ce jour par le Premier ministre avec l’ensemble des présidents d’associations d’élus, Christophe Bouillon, Député de Seine-Maritime, Président de l’Association des petites villes de France (APVF), a fait part de la satisfaction globale des maires de petites villes après l’annonce par le Premier ministre du plan de déconfinement : un cadre national, souple, progressif, adapté aux spécificités des territoires.

L’APVF approuve également la mise en avant du couple « préfet-maire » pour mettre en œuvre, dans les communes, les mesures décidées au plan national. Le président de l’APVF a cependant attiré l’attention du Premier ministre sur la nécessité que se mette en place dans chaque département un vrai dialogue entre les préfets et les maires, ce dialogue ne devant pas se faire sur le mode « l’Etat décide, les maires exécutent ».

Le Président de l’APVF a réitéré sa proposition d’élargissement des pouvoirs de police spéciale des maires afin que les élus locaux puissent disposer de moyens pour agir, notamment pour réguler les flux de population sur certains territoires. En effet, ces dernières semaines, les tribunaux administratifs ont considérablement réduit la marge de manœuvre des maires qui entendaient réglementer les déplacements sur leur commune sur le fondement de leur pouvoir de police administrative générale. Pour l’APVF, la loi doit donc être adaptée pour conférer aux maires des pouvoirs spéciaux, sous le contrôle du juge, d’encadrement des déplacements aux fins de prévention de la propagation de l’épidémie.

Christophe Bouillon a également attiré l’attention du Premier ministre sur la question de la responsabilité des maires qui doit être absolument clarifiée, notamment sur la question de la réouverture des écoles.

Enfin, il s’est inquiété, au nom de l’APVF, de la gravité de la situation financière dans laquelle les communes risquent de se retrouver du fait de la crise économique et sanitaire, et de l’importance des moyens humains, matériels et financiers que doivent déployer les collectivités locales dans le cadre des mesures de déconfinement. Ces dépenses doivent être engagées en confiance et le Gouvernement doit sans tarder rassurer les élus locaux sur les mesures de compensations financières qui doivent être prises. A cet égard, Christophe Bouillon a évoqué l’idée d’une dotation « COVID » qui pourrait être judicieuse pour soutenir les finances locales très lourdement impactées. Il a également demandé au Premier ministre l’encadrement du prix des masques « grand public » tant pour limiter le coût des commandes de masques pour les collectivités que pour permettre à nos concitoyens les plus modestes de s’en procurer.

Télécharger le communiqué

Contacts presse

André ROBERT, Délégué général – arobert@apvf.asso.fr
Clément CUNIN, Relations avec la presse – ccunin@apvf.asso.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share