Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« L’Angleterre, l’Espagne et maintenant la France… des enfants en réanimation pour dysfonctions cardiaques » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Des cas de défaillances cardiaques chez des enfants en réanimation ont été signalés en Espagne et en Grande Bretagne. La France compte à ce jour une quinzaine de cas. Si le lien avec le Covid 19 n’est pas établie, le Conseil Scientifique de l’ANPDE incite à la plus grande vigilance et notamment dans le cadre de la réouverture des lieux accueillants des enfants.

L’ANPDE appelle les professionnels ainsi que les parents à redoubler de vigilance

Même si le nombre reste très faible (une quinzaine de cas sur l’ensemble du territoire), les services de réanimation pédiatrique voient arriver de nouveaux patients.

Ces enfants présentent des douleurs abdominales, une forte fièvre et des signes d’inflammation des artères pouvant faire penser à une maladie de Kawasaki atypique. Malgré un état de santé préoccupant lors de leur admission, une rapide amélioration est constatée.

Si le lien avec le COVID-19 n’est pas établie, le conseil scientifique de l’ANPDE appelle à la prudence.

Dans le cadre des annonces du 1er Ministre, le 28 avril 2020, s’agissant du probable déconfinement à partir du 11 mai, la réouverture progressive des écoles et crèches pourraient être un vecteur d’accentuation de nouveaux cas.

Aussi, l’ANPDE appelle les professionnels ainsi que les parents à redoubler de vigilance face aux symptômes des enfants et à consulter rapidement un médecin le cas échéant. « La fièvre étant un signe clinique systématiquement présent dans ce syndrome, la surveillance de la température des enfants et la consultation d’un médecin le cas échéant est à conseiller pour tout parent ou professionnel exerçant dans le domaine de l’enfance et la petite enfance » rappelle Nadia Boutih, coordinatrice du Conseil Scientifique de l’ANPDE.

Ces cas étant rares à ce jour, seule une minorité des enfants pourraient être concernés. Les enfants restent majoritairement peu symptomatiques face au covid. »

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share