Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

La réussite du programme ESME conduit Unicancer à poursuivre une stratégie ambitieuse en matière de données de santé en oncologie (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Lancé en 2014 par Unicancer, unique réseau hospitalier français dédié à 100% à la lutte contre le cancer, le programme ESME (Epidemio Stratégie Médico Economique) est la plus importante source européenne d’information en vie réelle en oncologie : composé de 3 bases, il recense les données anonymisées de 23 000 patientes traitées pour un cancer du sein métastatique, de 10 000 patientes atteintes d’un cancer des ovaires et de 23 000 patients suivis pour un cancer du poumon à un stade avancé.

La qualité et l’importance, pour la communauté médicale et scientifique, des récentes données dégagées, ont mené Unicancer à créer une nouvelle « Direction des Données de Santé en Oncologie » afin d’élaborer et déployer une stratégie data innovante. Le Programme ESME : exploiter les données de vie réelle pour confirmer les données épidémiologiques, évaluer l’efficacité des stratégies thérapeutiques en oncologie et identifier des besoins insatisfaits

La qualité des données de la cohorte ESME et le suivi longitudinal exceptionnel qu’elle offre permettent de fournir des données épidémiologiques récentes et robustes à la communauté médicale et de lui apporter des éléments d’éclairage concernant les progrès thérapeutiques réalisés ces dernières années. Ces données permettent également de mettre en évidence les situations nécessitant encore le développement de nouvelles options thérapeutiques, et de caractériser des facteurs pronostics cliniques majeurs qui pourront être utilisés pour développer les prochaines recherches.

« La plateforme ESME est un programme phare d’Unicancer qui a déjà permis de mener plus de 45 projets de recherche innovants. Nous avons désormais l’ambition de développer cette expertise à l’international afin d’en exploiter toute la puissance », déclare le Professeur Jean-Yves Blay, Président d’Unicancer.

Illustration de la robustesse des données ESME : nombreuses publications dans des revues internationales de haut niveau avec Comité de lecture.

Récente publication dans l’European Journal of Cancer*

Les données de vie réelle collectées entre 2008 et 2016 grâce au programme « sein métastatique » du programme ESME d’Unicancer, ont permis d’actualiser les données de cette maladie en termes de survie globale et sans progression, et ainsi de mieux cerner les situations nécessitant une évolution de la prise en charge des patientes.

Il a ainsi été démontré que la survie globale des patientes est significativement différente en fonction du profil de la tumeur : la survie globale médiane de l’ensemble de la cohorte est de 39,5 mois (38,7-40,3). La survie à 5 ans est de 33.8%. Les patientes atteintes de cancer du sein sur-exprimant HER2 ont aujourd’hui le meilleur pronostic relatif, avec une survie globale (SG) de 50,1 mois et une survie sans progression (SSP) en « première ligne » thérapeutique de 11,3 mois. Les cancers du sein triple négatifs métastatiques gardent hélas un mauvais pronostic, avec une survie globale de 14,8 mois et d’une SSP en première ligne de 4,8 mois.  

Quatre variables ont été identifiées comme étant associées à un pronostic plus défavorable et ce, quel que soit le sous-type considéré :

–       Un âge plus avancé lors du diagnostic des métastases

–       Une rechute précoce entre 6 et 24 mois après le diagnostic initial

–       La présence de métastases viscérales

–       Plus de 3 organes atteints par la maladie métastatique

L’exploitation des données ESME : une priorité pour Unicancer concrétisée par la création d’une Direction des Données de Santé en Oncologie

« Nous sommes convaincus du potentiel que représente une telle base de données en vie réelle pour la recherche française et internationale. C’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour structurer et poursuivre cette dynamique positive avec la création d’une Direction des Données de Santé en Oncologie », précisent Sophie Beaupère, Déléguée Générale d’Unicancer et Mario Campone, Président Délégué d’Unicancer en charge de la stratégie des données de santé en oncologie.

Le Dr. Mathieu Robain a été nommé à la tête de cette nouvelle direction d’Unicancer qui collaborera étroitement avec les Centres de lutte contre le cancer et les partenaires extérieurs tels que le Health Data Hub et l’InCa.

Docteur en médecine et titulaire d’un Doctorat en Epidémiologie, ce spécialiste en Santé Publique a développé le programme de données de vie réelle ESME chez Unicancer. Il apporte ainsi toute son expertise des études cliniques et épidémiologiques, observationnelles ou interventionnelles, acquise au sein d’Unicancer et de ses précédentes missions, à l’INSERM ou dans des sociétés de services en recherche clinique.

*Deluche et al. Eur J cancer 2020

A propos du cancer du sein métastatique

Le cancer du sein est la première cause de mortalité par cancer en France chez les femmes, avec 12 000 décès constatés en 2018, en rapport avec l’évolution métastatique de cette maladie chez environ 20% des femmes atteintes.

Les tumeurs mammaires sont classées selon différentes caractéristiques biologiques qui guideront la prise en charge de la patiente, incluant entre autres l’expression ou non des récepteurs hormonaux (HR) et la surexpression du récepteur HER-2. Lorsqu’aucun de ces récepteurs n’est exprimé, on parle de cancers du sein « triple négatifs ».

A propos d’Unicancer

Unicancer est l’unique réseau hospitalier français dédié à 100 % à la lutte contre le cancer et la seule fédération hospitalière nationale dédiée à la cancérologie. Il réunit 18 Centres de lutte contre le cancer (CLCC), établissements de santé privés à but non lucratif, répartis sur 20 sites hospitaliers en France. Les CLCC prennent en charge près de 540 000 patients par an (en court-séjour, HAD et actes externes).

Unicancer est aussi le premier promoteur académique d’essais cliniques en oncologie, à l’échelle européenne, avec 90 essais cliniques actifs promus, près de 6 500 patients inclus, + de 55 000 patients enregistrés dans la base de données ESME.

Reconnu comme leader de la recherche en France, le réseau Unicancer bénéficie d’une réputation mondiale avec la production d’un tiers des publications françaises d’envergure internationale en oncologie (source : étude bibliométrique/ Thomson Reuters). Au total, près de 600 essais cliniques (inclusions ou suivis) sont promus en 2018 par le réseau Unicancer, plus de 15% des patients des CLCC sont inclus dans les essais cliniques et plus de la moitié des PHRC dévolus aux CLCC.

Les 18 CLCC et la direction R&D d’Unicancer sont certifiés ISO 9001:2015 pour leur recherche clinique.

Contact presse : Adélaïde Brion – a-brion@unicancer.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share