Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Une étude de l’institut Viavoice fait apparaître les nouvelles perceptions et attentes des Français envers les acteurs de santé dans le contexte de la crise sanitaire (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Réalisée pour la FHP du 5 au 8 mai, une étude de l’institut Viavoice fait apparaître les nouvelles perceptions et attentes des Français envers les acteurs de santé dans le contexte de la crise sanitaire. Tout d’abord, cette crise conforte la confiance des Français dans les établissements de santé et les professionnels de soins. Les sondés expriment leur reconnaissance pour l’engagement des acteurs de santé en leur accordant un très large crédit : 95 % font confiance aux professionnels de santé paramédicaux et 93 % aux médecins. La confiance envers les établissements de santé fait fi des considérations de statut, puisque 88 % des Français font confiance aux cliniques privées et 85 % aux hôpitaux publics.

Pour autant, dans une situation épidémique, les Français sont encore 36%, soit plus d’un tiers, à exprimer des craintes à l’idée de retourner dans un établissement de santé. C’est précisément parce que le retour aux soins est un enjeu majeur que la FHP, pour rassurer les patients, a publié récemment une Charte d’engagements indiquant toutes les dispositions prises pour un accueil et une prise en charge sécurisés.

Reprendre les soins est d’autant plus indispensable que 31% des Français déclarent y avoir renoncé pendant la période de confinement alors même qu’ils en auraient eu besoin.

Ensuite, les Français plébiscitent la collaboration entre les hôpitaux publics et les cliniques privées mise en œuvre pour lutter contre le virus, avec le souhait qu’elle s’inscrive de façon pérenne dans l’organisation du système de santé. L’union des forces du public et du privé est jugée très efficace puisque 91 % des Français estiment que cette collaboration a été « une bonne chose » et 61 % une « très bonne chose ». A leurs yeux, il s’agit d’une voie d’avenir : 77 % estiment que la coopération entre cliniques privées et hôpitaux publics doit être organisée en permanence, même hors période de crise et sur l’ensemble des territoires.

Enfin, interrogés sur l’avenir de notre système de santé, les Français expriment deux priorités : la relocalisation de la production de matériels sanitaires, traduisant ainsi le souhait d’une forme de reconquête de souveraineté sanitaire après la pénurie des masques.

Lire le sondage FHP – Viavoice : Les nouvelles perceptionset attentes des Français pour bâtir le système de santé de demain

>Contact presse : Benjamin Azogui, 01 53 83 56 56, benjamin.azogui@fhp.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share