Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

La DREES publie une étude sur les « Pratiques des médecins généralistes dans les territoires devenus zones d’intervention prioritaire » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Entre 2014 et 2017, les médecins généralistes exerçant dans des territoires actuellement classés en zones d’intervention prioritaire (ZIP), caractérisées par une offre de soins insuffisante ou des difficultés dans l’accès aux soins, ont des pratiques d’exercice spécifiques.

Ils ont une patientèle plus importante et déclarent réaliser davantage de consultations. Mais leur temps de travail hebdomadaire reste comparable à celui des médecins généralistes exerçant hors ZIP. Leur durée moyenne de consultation est donc plus courte que celle de ces derniers.

Ils ont légèrement moins de liens avec les autres professionnels de santé et consacrent moins de temps à la formation continue. Ils ont également tendance à prescrire davantage d’antidouleurs opioïdes, mais moins de soins paramédicaux, et effectuent moins d’actes de prévention.

Ces résultats tiennent compte des caractéristiques individuelles observées des médecins, ainsi que de certaines caractéristiques de leur patientèle et de leur commune d’installation. Malgré des différences de pratiques d’exercice au quotidien, les médecins généralistes installés dans une zone devenue ZIP ne se distinguent pas de leurs confrères au regard de la conception qu’ils se font de leur travail (suivi médical, soutien psychologique et social, coordination des soins, etc.).

Lire Pratiques des médecins généralistes dans les territoires devenus zones d’intervention prioritaireJulien Silhol (Insee), Blandine Legendre et Martin Monziols (DREES), Coll. Études et Résultats, n°1147, Drees, mai.

>Contact presse : Souphaphone Douangdara – drees-infos@sante.gouv.fr – 01 40 56 81 97

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share