Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« La Fédération SUD Santé Sociaux exige la présence des collectifs dans le cadre des négociations ! » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« La Fédération SUD Santé Sociaux assure son complet soutien aux différents collectifs aux côté desquels elle se bat depuis plus d’un an et demi (Collectif Inter-Urgence, Collectif Inter-Hôpitaux, Collectif Inter-Bloc, Printemps de la Psy, etc).

Pour nous il est indispensable que ceux-ci soient présents lors des négociations auxquelles nous sommes hypothétiquement conviées le lundi 25 mai. S’il est dans notre ADN de construire la lutte et les revendications avec les collectifs, il en est de même dans le cadre des négociations. C’est la raison pour laquelle nous avons toujours ouvert nos délégations aux collectifs et qu’il en sera de même s’ils ne sont pas conviés officiellement à la table des négociations. Il n’est pas question pour nous de s’assoir sur plus d’un an de luttes communes sans lesquelles nous ne serions pas là.

C’est pourquoi nous conditionnons le maintien de notre signature de la lettre ouverte intersyndicale au retrait de la phrase suivante “nous demandons officiellement l’ouverture de négociation avec les seules organisations syndicales représentatives de la FPH”

Néanmoins la Fédération SUD Santé Sociaux n’est pas dupe et pense clairement que ces négociations ne sont qu’un coup de communication de la part du gouvernement pour éteindre les feux de la colère des hospitalier-es qui montent dans plusieurs hôpitaux de France et qui craint un embrasement qui pourrait déclencher un mouvement social d’ampleur. La population a pris conscience des différentes attaques qu’a subi le service public de santé depuis des années et de la responsabilité du gouvernement dans la crise sanitaire que nous vivons. Aujourd’hui nous avons les élucubrations d’un ministre de la santé qui s’épanche dans le JDD pour appuyer les annonces d’un président aux abois.

Enfin nous rappelons au gouvernement qu’il connaît nos revendications communes avec les divers collectifs et qu’en deçà de celles-ci notre colère ne s’éteindra pas.

La crise actuelle nous prouve combien ces revendications sont légitimes et essentielles pour la santé de toutes et tous !

  • Une augmentation immédiate des salaires pour l’ensemble des personnels soignants, techniques, administratifs, de la santé, du social et médico-social de 300€ net mensuel, soit l’équivalent de 80 points d’indice supplémentaires dans la FPH
  • L’arrêt des fermeture de lits, la réouverture des lits fermés et ouverture de nouveaux lits à hauteur des besoins de la population
  • Un plan d’embauche massif à la hauteur des besoins remontés par les services tant pour l’hôpital, pour les EHPADs et pour toutes les structures du social et du médico-social. Ainsi que l’arrêt des contrats précaires : stagiairisations rapide dans la FPH et CDI dans le privé.
  • Le changement de financement de l’hôpital, du social et du médico-social avec la fin de la T2A et une augmentation de l’ONDAM à plus de 8% pour faire face à la pandémie COVID 19

Et plus spécifiquement pour la Fédération SUD Santé Sociaux  :

  • Un salaire net minimum de 1700€
  • Une carrière avec évolution linéaire et sans barrage pour tous-tes les agent-es et salarié-es de la santé, du social et du médico-social
  • L’ouverture de centres de santé publics, avec une médecine salariée, au plus proche de la population
  • Un système de protection sociale unique, uniforme et universel, assuré à 100% par la Sécurité sociale, avec une gestion démocratique par les représentant-es des travailleuses et travailleurs. »

 

Contact presse : federation@sudsantesociaux.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share