Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

La DREES publie son enquête sur les pratiques et opinions des médecins généralistes pendant le confinement lié au COVID-19 (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Début avril, la DREES a réalisé une enquête flash auprès des médecins généralistes pour connaître leurs opinions et pratiques pendant le confinement lié au covid-19. Les résultats de cette enquête montrent dans quelle mesure l’activité des généralistes a été bouleversée mais aussi plus largement ce qu’ils pensent de cette crise sanitaire.

L’activité des médecins généralistes pendant le confinement

Le volume horaire de 9 généralistes sur 10 a diminué pendant la première quinzaine d’avril, entrainant une baisse du temps de travail moyen comprise entre 13 % et 24 %. Dans la perspective d’un éventuel afflux de patients au moment de la levée du confinement, 7 médecins généralistes sur 10 se déclarent prêts à augmenter leur temps de travail au –delà de leurs horaires habituel avant la crise.

Par ailleurs, les médecins généralistes ont pris des dispositions pour le diagnostic de patients suspectés d’être infectés par le coronavirus mais aussi pour leur surveillance. À ces fins, 7 sur 10 ont mis en place de la téléconsultation, tandis que 4 sur 10 ont eu recours aux visites à domicile. Pour autant, seulement 1 médecin généraliste sur 10 déclare que plus de la moitié de ses consultations a pour motif principal le coronavirus, cette proportion est de 1 sur 4 dans les départements les plus touchés par l’épidémie.

Les demandes de soins pour stress, troubles anxieux ou dépressifs ont augmenté par rapport à la normale pour plus d’1 médecin sur 2 alors que les autres motifs de consultations (suivi de pathologies chroniques, suivi de grossesse, suivi pédiatrique) ont fortement diminué pour la majorité des médecins. Afin de réaliser le suivi de leurs patients les plus à risque, la moitié des médecins ont adopté une démarche active pour les joindre.

Perception des risques et opinions des médecins généralistes face à la crise sanitaire

4 médecins généralistes sur 10 considèrent l’épidémie Covid-19 particulièrement grave contre 7 personnes sur 10 en population générale et un quart des médecins estiment que leur risque d’être contaminé est élevé.

À la mi-avril, 6 médecins sur 10 estiment ne pas pouvoir se protéger efficacement lors des consultations. Parmi eux, deux tiers déclarent s’en sortir par le « système D ». 1 médecin généraliste sur 3 craint de contaminer ses patients lors des consultations, compte tenu des moyens de protection dont il dispose et 1 médecin sur 6 s’est fait dépister à la mi-avril.

6 médecins sur 10 font confiance au ministère chargé de la santé pour gérer l’épidémie, et la moitié pour informer les professionnels de santé. 2 médecins sur 3 jugent que les recommandations officielles diffusées sur le site du Ministère sont claires, mais 2 sur 3 pensent également qu’elles changent trop souvent.

Télécharger les publications :

« Comment les médecins généralistes ont-ils exercé leur activité pendant le confinement lié au Covid-19 ? » Monziols, M. et al. (2020, mai). DREES, Études et Résultats, n° 1150.
« Perception des risques et opinion des médecins généralistes pendant le confinement lié au Covid-19 ». Verger, P. et al. (2020, mai). DREES, Études et Résultats, n° 1151.

À propos du panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale

La DREES, en collaboration avec les Observatoires régionaux de santé (ORS) et les Unions régionales de professionnels de santé, médecins libéraux (URPS-ML) des régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca) et Pays de la Loire, et l’Aix-Marseille School of economics collecte, depuis fin 2018, le quatrième panel national de médecins généralistes libéraux, enrichi de deux sur-échantillons pour les régions partenaires : plus de 3000 médecins sont inclus dans cette opération.

Le panel des médecins généralistes a trois objectifs principaux :
– observer le cadre d’activité des généralistes et leurs environnement professionnel et rythmes de travail ;
– observer les pratiques de prise en charge en médecine générale et leurs déterminants ;
– répondre aux attentes spécifiques des acteurs régionaux.

À raison d’une vague d’enquête par semestre pendant trois ans, le panel interroge les mêmes médecins, sur leurs conditions de travail et leurs pratiques d’exercice.

À propos de l’enquête flash auprès des médecins généralistes pendant le confinement lié au Covid-19

Les participants au quatrième Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale de la DREES ont été interrogés du 9 au 21 avril 2020 par internet. Le questionnaire aborde notamment l’évolution de la charge de travail des médecins généralistes et l’organisation qu’ils adoptent pendant le confinement pour suivre leurs patients habituels ainsi que leur perception de la gravité et l’ampleur de l’épidémie. Cette enquête « flash » est soumise en matière de rigueur et de qualité aux exigences de la statistique publique.

CONTACT PRESSE : Souphaphone Douangdara, drees-infos@sante.gouv.fr, 01 40 56 81 97

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share