Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Ségur de la Santé : l’urgence c’est la négociation » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La grande concertation du « Ségur de la Santé » avance à un rythme effréné, trop souvent dans ledésordre et l’improvisation. Le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes-Réanimateurs Elargi aux autres spécialités (SNPHARE) engagé via son intersyndicale Avenir Hospitalier / Action Praticiens Hôpital, est mobilisé et fait porter la voix de l’hôpital public.

Le SNPHARE a transmis plus de 225 propositions pour l’hôpital public à la phase deconcertation. Ces propositions sont anciennes. Pour le « Ségur », elles sont maintenant rassemblées dans un nouveau livre blanc « Demain, l’hôpital ».

Le SNPHARE est prêt pour entrer en négociation sur la rénovation de la carrière des praticiens hospitaliers. Ces revendications restent inchangées :

➢ Clarification du temps de travail (décompte horaire, durée de travail hebdomadaire)➢Correction du décrochage des salaires, pour une rémunération à hauteur des

compétences et des responsabilités, indexée au coût de la vie
➢ Reconnaissance de l’investissement dans la permanence des soins (revalorisation et

inclusion dans un compte pénibilité)
➢ Sanctuarisation d’un financement et de temps dédiés à la formation médicale continue.

Alors qu’une énième réunion est programmée sur la carrière des praticiens hospitaliers, le SNPHAREdemande que cesse le temps de la concertation mais que vienne le temps de la négociationannoncée. De même, l’hôpital public n’a plus les moyens de faire les frais de décisions unilatéralesinsuffisamment concertées, mal taillées et finalement inopérantes.

Le SNPHARE demande l’ouverture d’un calendrier de négociation sur le pilier 1 « Carrières et rémunérations » des praticiens hospitaliers avec les organisations syndicales représentatives.
Cette attente est forte pour tous les professionnels de santé.

En l’absence de calendrier de négociations, le SNPHARE saura prendre ses responsabilités et appelerà une mobilisation de l’ensemble des praticiens hospitaliers.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share