Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Guyane : plusieurs centaines de soignants appelés en renfort jusqu’au 15 août (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui touche la Guyane, le ministère des Solidarités et de la Santé en appelle à la solidarité nationale. Ce week-end, Olivier Véran a demandé aux Agences régionales de santé de tout l’Hexagone d’identifier les professionnels de santé susceptibles de venir renforcer les équipes guyanaises jusqu’à la mi-août. Chaque région a reçu des objectifs chiffrés en infirmiers diplômés d’Etat, aides-soignants et médecins et dont médecins anesthésistes-réanimateurs. Après les premières rotations de volontaires de la Réserve sanitaire de ces dernières semaines, d’autres renforts arrivent dès aujourd’hui.

En mars et avril, les régions Grand Est, Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté ont bénéficié, tour à tour, de renforts sanitaires à mesure que l’épidémie de Covid-19 gagnait leurs territoires. C’est au tour de la Guyane. Olivier Véran, ministre de la Santé, en a fait officiellement la demande, dans un courrier adressé lundi aux directeurs généraux des Agences régionales de santé de tout l’Hexagone.

Cette demande officielle est une étape de plus dans la montée en puissance des ressources humaines, à mesure que l’épidémie se répand sur le territoire. Après l’appel aux professionnels de santé guyanais sans activité, à travers le Renfort sanitaire guyanais ; après les prêts de professionnels entre établissements pour intervenir sur les premiers clusters ; après l’arrivée de volontaires de la Réserve sanitaire depuis le 21 mai ; le ministère des Solidarités et de la Santé a d’abord diffusé un message d’alerte rapide sanitaire le 20 mars à tous les établissements de santé du pays. L’AP-HP et le CHU de Bordeaux y ont déjà répondu.

En annexe au courrier d’Olivier Véran, chaque ARS a reçu une proposition de répartition de l’effort de mobilisation des ressources humaines. Entre le 14 juillet et le 15 août, plusieurs centaines de professionnels de santé sont recherchés, pour des périodes de quinze jours chacun. Chaque région est sollicitée en fonction de ses moyens (60 IDE pour l’Île-de-France, par exemple, 31 pour le Centre-Val-de-Loire). Ces personnels viendront armer à la fois les nouveaux lits de réanimation, mais aussi ceux d’hospitalisation. «

Cette mobilisation sera décisive dans la capacité de réponse sanitaire en Guyane.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share