Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Surveillance épidémiologique des passages aux urgences pour noyades à l’été 2020 (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Lire le point épidémiologique de Santé publique France au 15 juillet sur la mise en place de cette surveillance.

En voici les points clés

Entre le 1er juin et le 14 juillet 2020, 320 passages aux urgences pour cause de noyade en France ont été enregistrés dans le réseau de surveillance OSCOUR®. Ce nombre est en baisse de 26 % par rapport au nombre des passages en 2018 (433 passages aux urgences pour noyades) et en 2019 (437 passages aux urgences pour noyades) pour la même période. Les facteurs de cette baisse sont multiples.

Jusqu’au 22 juin, la fermeture des piscines publiques ou privées payantes (municipales, bases de loisirs, parcs d’attractions) et des piscines privées à usage collectif (hôtels, résidences de vacances, camping, clubs de vacances) et les conditions restrictives d’accès de certaines plages ont réduit les baignades et donc le risque de noyades ;

Pour la première quinzaine de juillet, la baisse de fréquentation touristique de certaines régions, notamment par les touristes étrangers, a aussi eu un impact sur les baignades ;

Les conditions climatiques (températures, ensoleillement, pluviométrie) ont été globalement moins favorables au mois de juin et début juillet 2020 par rapport aux mêmes périodes en 2018 et 2019, malgré un épisode de fortes chaleurs fin juin 2020 ;

Les week-ends, périodes plus propices à la baignade ont été moins nombreux sur la période du 1er juin au 14 juillet 2020 : 6 week-ends contre 6 et un samedi en 2018 et 7 en 2019.

Ces hypothèses seront à confirmer dans la suite de la surveillance.

La variabilité quotidienne des passages aux urgences pour cause de noyade en France, avec des pics durant les week-ends, a été globalement similaire en juin 2020 par rapport aux mêmes périodes en 2018 et 2019 (graphique 1). Les écarts sont plus marqués pour la première quinzaine de juillet entre 2020 par rapport à 2018 et 2019.

Entre le 1er juin et le 14 juillet 2020, 47 % des passages aux urgences pour noyades en France ont concerné les enfants de moins de 6 ans et 12 % les 65 ans et plus (tableau 1). Cette répartition par âge du recours aux urgences pour noyade reste globalement similaire à celle observée en 2018 et 2019 sur la même période.

La baisse globale des passages aux urgences pour noyade entre le 1er juin et le 14 juillet 2020 par rapport aux mêmes périodes en 2018 et 2019 concerne toutes les régions sauf la Bourgogne-Franche-Comté, la Corse, la Nouvelle-Aquitaine, les Pays-de-la-Loire, l’Outre-mer et dans une moindre mesure, Provence-Alpes-Côte-D’azur, où le nombre de passages aux urgences pour noyade reste stable (tableau 2). Néanmoins, les régions du littoral restent celles enregistrant le plus grand nombre de recours aux urgences pour noyade sur la période.

>Service de presse

  • Vanessa Lemoine : 01 55 12 53 36
  • Stéphanie Champion : 01 41 79 67 48
  • Cynthia Bessarion : 01 71 80 15 66
  • Marie Delibéros : 01 41 79 69 61

presse@santepubliquefrance.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share