Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

L’Ordre des sages-femmes saisit à nouveau le Ministère de la santé (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Alors que la profession dénonce le manque de reconnaissance et de considération dont elle est victime, un nouveau message envoyé aujourd’hui aux sages-femmes par le Ministre des solidarités et de la santé classifie une nouvelle fois celles-ci comme profession « non-médicale ».

Le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes, 3 jours après sa lettre ouverte, saisit à nouveau le Ministère afin de transmettre la colère des sages-femmes, d’ouvrir des négociations avec les syndicats professionnels et de reconnaitre enfin le caractère médical de la profession.

Objet : Déni du caractère médical de la profession de sage-femme 

Monsieur le Ministre,

Le 13 juillet, les accords du Ségur de la santé étaient conclus, provoquant la colère des sages-femmes : la profession n’ayant pu être représentée lors des négociations, celle-ci a bénéficié des mesures salariales calquées sur celles des professions paramédicales. Par ailleurs, aucune perspective professionnelle n’a été ouverte pour les sages-femmes. Enfin, pas une fois la profession n’a été citée, invisibilisant ainsi 24000 professionnelles qui demandent pourtant à être reconnues depuis de nombreuses années.

Le 17 juillet, le Conseil de l’Ordre publiait une lettre ouverte pour dénoncer cette situation, demandant l’ouverture de négociations spécifiques avec les syndicats représentatifs des sages-femmes et appelant à une véritable reconnaissance de ces professionnelles.

Malheureusement, dans un message adressé ce jour aux sages-femmes, celles-ci sont encore catégorisées comme « non-médicales », démultipliant leur colère.

Aussi, le Conseil de l’Ordre vous alerte à nouveau : l’implication des sages-femmes lors de la crise du COVID19 a été exemplaire mais n’a pas été reconnue. Plus largement, leurs missions, qu’elles concernent la périnatalité ou la santé des femmes, sont fondamentales mais ne sont ni connues, ni valorisées.

Aussi, le Conseil de l’Ordre demande à nouveau l’ouverture de négociations spécifiques avec les syndicats professionnels et une véritable reconnaissance du rôle des sages-femmes.

Le déni du caractère médical de la profession et son absence des politiques et des messages publics aggravent l’amertume, la lassitude et l’ire de professionnels qui œuvrent tous les jours avec compétence et implication pour l’avenir de notre pays.

Espérant une prise en compte rapide de ce message, je vous prie de bien vouloir recevoir, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

Anne-Marie CURAT
Présidente du CNOSF

 

Contact presse
Claire AKOUKA
Responsable communication
Conseil national de l’Ordre des sages-femmes
Email : claireakouka@ordre-sages-femmes.fr

Site internet : www.ordre-sages-femmes.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share