Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Hépatites virales : « il faut finir le travail en France et regarder ce qu’il reste à faire dans le monde » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Etes-vous prêts pour ce 28 juillet 2020, Journée Mondiale contre les Hépatites virales ? Il y a un an, SOS hépatites était présente dans la caravane du Tour de France pour faire du bruit contre l’hépatite C sur les Champs-Elysées. Cette année, il va être difficile de se faire entendre au milieu du bruit médiatique sur un autre virus.

La France a pris le pari d’éliminer l’hépatite C pour 2025. Elle est dans le top 10 des pays qui peuvent y arriver.

Mais pour beaucoup de pays, le mouvement mondial pour éliminer l’hépatite virale d’ici 2030 fixé par l’OMS ne sera pas atteint ! Et probablement pas avant 2050 !

La France peut encore y arriver, elle ne doit pas baisser la garde, mais plutôt renforcer ses efforts et actions !

Vous pensez que SOS hépatites exagère ? Que ce n’est pas si important ? Pourtant les hépatites virales sont la 6ème cause de mortalité sur la planète.

Voici la réponse en chiffres, brutalement comparés à ce que nous vivons actuellement !

  • Nouvelles infections chaque année pour l’hépatite B : 1,1 million de personnes [1]
  • Nouvelles infections chaque année pour l’hépatite C : 1,75 million de personnes
  • Décès pour l’hépatite B : 1 million de personnes et 500 000 pour l’hépatite C, et c’est chaque année ! C’est plus que la grippe espagnole ou le Covid-19 !
  • Nombre de personnes vivant avec la maladie pour l’hépatite B, ce sont 257 millions de personnes, et 71 millions pour l’hépatite C.
  • Le dépistage et les traitements, bien qu’efficaces, sont en panne à l’échelon
  • mondial ! Moins de 10% des malades ont été dépistés. Pour l’hépatite B on estime à 4,5 millions le nombre de personnes sous traitement à vie. Alors que pour l’hépatite C, les traitements ne sont que de quelques mois et permettent de guérir à presque 100 %, on estime que seules 3 millions de personnes en bénéficient chaque année actuellement ! [2]
  • Sans oublier les 5%, au moins, de personnes porteuses de l’hépatite B qui sont en plus infectées par l’hépatite Delta. [3]

Alors ne nous demandez pas d’accepter ces épidémies d’hépatites virales qui sont là depuis toujours et contre lesquelles on ne fait rien ou si peu ! Oui, il faut finir le travail en France et visiblement le dépistage de masse qui semblait encore inimaginable il y a quelques années serait possible !

Mais il n’y a pas que la France, regardons ce 28 juillet ce qu’il reste à faire dans le monde pour trouver tous les millions de malades qui s’ignorent !

Suivez-nous :
Newsletter l’Hépatante N°43 spéciale « Journée Mondiale contre les Hépatites 2020 »

Pour en savoir plus : 
www.worldhepatitisday.org
https://www.who.int/fr/campaigns/world-hepatitis-day/2020

Contacts presse :
Pascal MELIN, Président de la Fédération SOS hépatites et maladies du foie : pascal.melin@soshepatites.org
Selly SICKOUT, Directrice : direction@soshepatites.org

[1] Organisation Mondiale de la Santé, OMS, les données sur l’hépatite soulignent le besoin urgent d’une riposte mondiale
[2] OMS, Hépatite B – principaux faitsHépatite C – accès aux moyens de guérir
[3] OMS, Hépatite D – principaux faits

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share