Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Point épidémiologique Covid-19 du 3 septembre : deux fois plus de personnes testées et 12 fois plus de cas depuis juillet (Document)

Imprimer la liste
Share

Le point épidémiologique relatif à la surveillance de la Covid-19 est publié chaque semaine. Ce document extrêmement complet offre une analyse détaillée des différents indicateurs mis en place par Santé publique France et ses partenaires pour surveiller l’évolution de l’épidémie et orienter les décisions publiques. Certains des indicateurs de ce point épidémiologique sont par ailleurs publiés de manière régulière sur l’observatoire cartographique Géodes. Le point épidémiologique du 3 septembre fait émerger deux faits marquants, l’épidémie continue sa progression et touche fortement les jeunes.

L’épidémie progresse en France de manière exponentielle et cette progression ne s’explique pas par l’augmentation du dépistage. En effet, depuis le mois de juillet, les dépistages ont été multipliés par un peu plus de deux, et le nombre de cas de Covid-19 a été multiplié par 12.

L’impact sur le système de soin reste à ce jour modéré, mais est en constante augmentation depuis 6 semaines. Les passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 ont augmenté de 10% entre les semaines 35 et 34 (2 816 et 2 556 passages). La même tendance est observée pour le taux d’admission en réanimation qui a augmenté de +21% entre les semaines 35 et 34 (210 et 174 admissions).

« La circulation virale est active en France métropolitaine, particulièrement chez les adultes jeunes. Cette situation est préoccupante et tous les efforts doivent converger dans la crainte d’une augmentation du nombre d’hospitalisation et de décès. L’adoption par tous des mesures de prévention (hygiène des mains, distanciation physique, saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades, tousser dans son coude et port du masque) doit se renforcer tout comme la stratégie « Tester-Tracer-Isoler » consistant à identifier les nouveaux cas et leurs contacts puis les isoler au plus tôt pour casser les chaines de transmission », précise Sophie Vaux, épidémiologiste à Santé publique France.

Lire la suite du communiqué de presse

Lire le point de situation hebdomadaire

Service de presse

  • Vanessa Lemoine : 01 55 12 53 36
  • Stéphanie Champion : 01 41 79 67 48
  • Cynthia Bessarion : 01 71 80 15 66
  • Marie Delibéros : 01 41 79 69 61

presse@santepubliquefrance.fr

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share