Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

La Fédération Hospitalière de France formule 50 propositions pour engager la transformation écologique de notre système de santé public (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

A la suite de la présentation du Plan de Relance, dont un tiers du budget sera consacré à la transition écologique, la FHF formule 50 propositions pour engager la transformation écologique du système de santé. Cette transition passe par une « mobilisation par les pairs » avec un outillage adapté des acteurs, mais aussi, comme le souligne le Président de la FHF, Frédéric Valletoux « par un soutien de la part de l’Etat et des autres partenaires de la transition ».

Des initiatives existent et continuent d’émerger sporadiquement, comme en Nouvelle Aquitaine où le Centre hospitalier de Niort a réalisé un audit énergétique ainsi qu’un plan mobilité dans le cadre d’un « agenda 22 » intégré à son projet d’établissement. L’hôpital, pionnier sur le sujet, réalise depuis 2009 des bilans carbone et agit pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Dans d’autres régions, les acteurs se coordonnent pour rassembler et diffuser les meilleurs pratiques. En Auverge-Rhône Alpes, un réseau « Santé Environnement », destiné aux établissements sanitaires et médico-sociaux, soutenu notamment par l’ARS et la FHF, permet le partage d’expériences et la diffusion des bonnes pratiques concernant l’efficacité énergétique, la gestion et la limitation des déchets, ou encore l’alimentation durable.

Sur ces sujets comme bien d’autres : la mobilité, l’achat responsable, la rénovation des bâtiments… le maître-mot est la mobilisation par les pairs. S’appuyer sur ce qui fonctionne, le décliner, essaimer.

C’est l’esprit de ce livre blanc réalisé avec 4 experts hospitaliers et médicosociaux qui partagent des pistes d’actions concrètes pour pérenniser les initiatives qui émergent, investir de nouveaux sujets et favoriser dans l’ensemble du système de santé l’émergence d’une « culture » du développement durable. Car l’écologie concerne l’hôpital dans tous ses aspects. Des plateaux repas servis aux patients et aux personnels, aux rejets médicamenteux.

Cette transition passe par les établissements de santé mais aussi par l’incarnation de ces enjeux au sein de l’Etat. La FHF propose ainsi qu’un référent transition écologique soit nommé dans chaque ARS en appui des établissements et des territoires, ainsi qu’un interlocuteur dédié au niveau national, rue de Ségur. Symbole fort : une réflexion sur la santé environnementale pourrait être intégrée au « Ségur de la Santé publique ».

Cette réflexion doit impérativement s’ancrer dans les territoires. Avec des achats locaux et responsables, un travail de fond sur la rénovation, l’efficacité et la production énergétique des bâtiments neufs et anciens, mais aussi en faisant des hôpitaux et établissements médico-sociaux des « poumons verts » du territoire (végétalisation, ilôts de fraîcheur, préservation de la biodiversité…).

Pour amorcer ou conforter leur engagement pour la transition écologique, les établissements publics ont besoin :

  • D’appuis méthodologiques et techniques offrant des ressources et des outils spécifiques au secteur de la santé afin de construire des trajectoires de long terme.
  • D’un accompagnement au changement pour les personnels hospitaliers, par une offre de formations spécifiques et l’intégration des enjeux et nouvelles pratiques dans les formations initiales ou continues.
  • D’outils accessibles à tous pour diffuser les projets déjà réalisés dans les établissements afin que chacun puisse se les approprier.
  • De soutiens financiers importants pour recruter des professionnels chargés de construire une politique de transformation écologique au sein des établissements, ainsi que des postes clés dans des domaines tels que le pilotage des énergies, l’économie circulaire, la gestion des mobilités.

« Pour accompagner le mouvement des établissements publics, la mobilisation par les pairs est le levier à privilégier. La promotion de bonnes pratiques, l’outillage des établissements sur la base d’expériences réussies, la désignation de référents et l’animation d’une réflexion durable sur ces sujets en sont les conditions sine qua none. Cette volonté partagée des établissements publics et de l’Etat doit se traduire par un soutien humain et financier conséquent, pour ancrer sur le long terme une culture de la performance écologique dans notre système de santé. Les établissements sanitaires et médico-sociaux de demain seront des établissements durables, en phase avec leur époque et les préoccupations sociétales. » Frédéric Valletoux, Président de la FHF. 

Pour visualiser les 50 propositions émises par la FHF: cliquer ICI.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share