Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« MG France réclame des moyens pour les généralistes, exaspérés par la gestion de l’épidémie » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Depuis plusieurs semaines, une stratégie de dépistage confuse entraine la saturation des laboratoires de biologie médicale et freine l’identification des chaines de contamination. Le diagnostic des patients symptomatiques, sur prescription médicale, est retardé par un dépistage massif et non organisé. Les médecins généralistes sont confrontés à un afflux de demandes de certificats de guérison ou de non contagion. En l’absence de consignes claires, les demandes de parents d’élèves désemparés devant la fermeture des classes se multiplient. Les épidémies saisonnières, sur ce terrain mal préparé, vont venir compliquer la tâche des généralistes au risque de mettre en danger la population.

C’est dans ce climat préoccupant que de nouvelles négociations conventionnelles vont débuter. Ce jeudi 10 septembre MG France a rappelé ses priorités en conférence de presse.

Afin de limiter autant qu’il est possible la diffusion de l’épidémie, MG France demande à propos de la Covid-19 :

  • Une priorisation réelle et efficace des tests diagnostiques prescrits par les médecins généralistes à leurs malades. Une stratégie de dépistage populationnel doit parallèlement se déployer afin de mieux appréhender la circulation du virus.
  • Les personnes dépistées positives devraient bénéficier d’une consultation spécifique auprès de leur médecin traitant afin de repérer les sujets contacts possibles, et d’orienter leur prise en charge (isolement et soins éventuels).
  • Le dispositif de prise en charge économique des parents d’élèves ne pouvant rester scolarisés doit être réactivé.
  • La durée de l’isolement des malades et des cas contact peut être raccourcie, ce qui la rendra plus facile à accepter sans amoindrir son efficacité, selon les données scientifiques récentes.
  • La protection de nos concitoyens les plus fragiles doit être facilitée par le remboursement de la télé consultation par téléphone quand la vidéotransmission n’est pas réalisable.
  • Une consultation spécifique de prévention des personnes à risque élevé par leur médecin traitant doit être créée sans délais. Elle répondra à un enjeu majeur : protéger dans les meilleures conditions la population la plus exposée aux dangers de l’épidémie.

MG France sera le porte parole des médecins généralistes dans les prochaines négociations avec l’assurance maladie :

  • La revalorisation de la visite du médecin traitant est une absolue nécessité pour le maintien à domicile des personnes en situation de dépendance.
  • Le Service d’Accès aux Soins (SAS) doit être doté des moyens suffisants afin d’être attractif pour tous les médecins généralistes, pour réguler les appels entrants ou recevoir les patients adressés par le SAS.
  • Les équipes de soins primaires, élément majeur de l’organisation des soins de proximité, doivent être encouragées et financées.

Pour MG France, l’investissement durable et indispensable sur la médecine générale et sur les soins primaires se chiffre nécessairement en milliards d’euros, à la hauteur des attentes des professionnels de terrain et de leur engagement auprès de la population en toutes circonstances.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share