Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Olivier Véran installe le comité de suivi du Ségur de la Santé et annonce la concrétisation des premiers engagements (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le ministre des Solidarités et de la Santé, M. Olivier VÉRAN, a installé le comité de suivi du Ségur de la santé réunissant les principaux acteurs du système de santé ce mercredi 23 septembre. Ce comité de suivi permettra de s’assurer de la mise en oeuvre des engagements gouvernementaux pris le 21 juillet 2020 pour accélérer la transformation du système de santé. A cette occasion, le ministre est revenu sur la réalisation de plusieurs engagements du Ségur de la santé, et notamment l’entrée en vigueur des mesures de revalorisations des professionnels non-médicaux, des médecins des établissements de santé publics ainsi que des étudiants en santé et internes.

Le 21 juillet 2020, Olivier Véran avait présenté les conclusions du Ségur de la santé à la suite des concertations menées avec les organisations syndicales et les représentants du système de santé. Des engagements pris devant les Français afin de mieux reconnaître celles et ceux qui prennent soin d’eux dans les établissements de santé et dans les EHPAD, et d’améliorer durablement leurs conditions de travail.

Après plus de 50 jours de concertations au travers d’un comité Ségur national installé le 25 mai 2020, le Ministre s’était engagé à poursuivre le dialogue avec les acteurs sur la concrétisation des mesures annoncées en juillet. Engagement tenu, le comité de suivi du Ségur a été installé ce jour par le ministre réunissant l’ensemble des acteurs du monde de la santé : représentants des personnels non médicaux, médicaux, des professionnels libéraux, des communautés hospitalières et médico-social, des étudiants et usagers du système de santé.

Lire la suite du communiqué ICI

Contact presse : Cabinet d’Olivier Véran, sec.presse.solidarites-sante@sante.gouv.fr

1 commentaire sur “Olivier Véran installe le comité de suivi du Ségur de la Santé et annonce la concrétisation des premiers engagements (Communiqué)”

  1. L’on met donc en exécution des projets non validés par les soignants eux mêmes ?
    Qu’en est-il de la valorisation salariale insuffisante ?
    Qu’en est-il des moyens humains professionnels ?
    Qu’en est-il des moyens matériels
    Qu’en est il de la souffrance des soignants se sentant méprisés à l’issue de cette première vague et de cette méprise infligée à vos soignants…

    Ce segur est une méprise pour les soignants qui ont donné de leur humanité et de leur expertise au service de l’état et de leur nation…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share