Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Les mesures transitoires pour les IBODE restent inchangées » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Mercredi 23 septembre, la DGOS réunissait les fédérations d’employeurs (FEHAP, FHP, FHF), l’UNAIBODE et l’AEEIBO concernant le décret du 28 juin 2019 (n°2019-678) relatif aux mesures transitoires. L’objectif était d’en simplifier le dispositif pour permettre une sécurisation plus rapide des blocs opératoires.

L’UNAIBODE et l’AEEIBO ont obtenu la non réouverture des mesures transitoires pour un public plus élargi. Ainsi, nous avons confirmation que le « groupe » d’infirmie.r.e.s (IDE) pouvant prétendre aux mesures transitoires est définitivement fermé.

Conditions d’éligibilité aux mesures transitoires inchangées

Toutefois, pour les IDE répondant aux critères de sélection définis par le décret du 28 juin 2019 mais n’ayant pu déposer leur candidature, ceux-ci bénéficieront d’un délai supplémentaire pour déposer leur dossier avant une date qui sera communiquée ultérieurement par la DGOS. Pour les IDE ayant validés le dossier des mesures transitoires, une formation obligatoire de 21 heures devra être réalisée avant le 31 décembre 2025. Au-delà de cette date, ils ne pourront plus réaliser les 3 gestes du 1b !

Ainsi, seuls les IDE « exerçant une fonction d’infirmier de bloc opératoire à la date du 30 juin 2019 depuis une durée d’au moins un an en équivalent temps plein » pourront accéder aux mesures transitoires. Ils devront par ailleurs, « Avoir apporté de manière régulière une aide à l’exposition, à l’hémostase et à l’aspiration au cours d’interventions chirurgicales réalisées pendant cette période ».

Rappel des 3 actes autorisés

Quelle est la limite des autorisations données aux IDE sélectionnés ?- Les IDE sélectionnés auront seulement le droit d’effectuer des actes d’aide à l’exposition, l’aspiration et l’hémostase. Par conséquent, ces mesures transitoires ne donnent absolument pas accès aux fonctions pleines et entières de l’aide opératoire et d’assistance de chirurgie qui sont réservées aux seuls IBODE.

Par ailleurs, l’UNAIBODE et l’AEEIBO poursuivent le combat et les négociations pour trouver un dispositif permettant aux IDE expérimentés d’accéder à la formation IBODE dans le respect de leur exercice professionnel. »

Lire l’intégralité du communiqué

>Contact : Sébastien Devillers – Aurasi Communication, sdevil@aurasicommunication.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share