Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Les soins dentaires : « un enjeu de santé universel qui se heurte encore à l’obstacle financier » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Santéclair a lancé en juin 2019 l’Observatoire des parcours de soins des Français en partenariat avec Harris Interactive. Les résultats de la sixième et dernière thématique étudiée, « les Français et les problèmes dentaires »(a), montrent qu’il s’agit d’une préoccupation de santé qui traverse l’ensemble de la société : 92% des Français estiment que les soins dentaires constituent un enjeu important en France aujourd’hui, 7 Français sur 10 affirment consulter un chirurgien-dentiste au moins une fois par an.

S’il s’agit là d’une majorité importante de Français qui consulte avec régularité un chirurgien-dentiste, cela révèle aussi que près d’un tiers de la population ne répond pas aux recommandations d’une consultation annuelle minimale pour assurer le suivi de leur santé dentaire.

Un constat renforcé par le fait que 4 Français sur 10 indiquent en effet ne consulter qu’en cas de douleurs dentaires, et non pas de façon préventive dans le cadre d’un suivi régulier. Quels leviers pourraient permettre d’améliorer l’accès des Français à un parcours de soins facilité en santé dentaire ?

Les critères liés au ressenti par rapport à la qualité de la pratique apparaissent comme les plus importants dans le choix d’un chirurgien-dentiste

Si de nombreux critères sont jugés importants pour choisir un chirurgien-dentiste (disponibilité, proximité, expérience, horaires de consultation, tarifs et modalités de paiement proposés…), ceux qui constituent le trio de tête des plus fréquemment cités concernent d’abord l’hygiène du cabinet dentaire pour 92% des Français (dont 64% la jugent « très importante »), puis la prise en compte et la limitation de la douleur ainsi que la capacité à donner des explications claireset faciles à comprendre qui sont l’une et l’autre mentionnées par 91% des Français (dont respectivement 50% et 47% les jugent « très importantes »).

Mais l’enjeu des tarifs reste au cœur de la relation des Français aux chirurgiens-dentistes… puisqu’ils sont encore plus de 4 sur 10 à déclarer avoir déjà renoncé à consulter pour raisons financières

La question du prix des soins et des prothèses pour résoudre les problèmes dentaires fait d’abord partie des éléments sur lesquels les Français se sentent les moins bien informés en matière de soins dentaires : ils ne sont que 42% à s’estimer bien informés en la matière. Et, lorsqu’on compare la différence entre le niveau d’importance accordé aux différents critères du choix d’un chirurgien-dentiste et le niveau de satisfaction vis-à-vis de ces mêmes critères après avoir consulté un chirurgien-dentiste, on se rend compte que c’est à nouveau la question des tarifs pratiqués qui ressort avec le différentiel de loin le plus important : 23 points entre les 49% des Français qui jugent ce critère « très important pour le choix d’un chirurgien-dentiste » et les 26% qui se déclarent « très satisfaits » par les tarifs pratiqués après consultation du chirurgien-dentiste qu’ils ont choisi.

Les dispositions du 100% Santé en dentaire sont jugées satisfaisantes par près de 8 Français sur 10… qui anticipent toutefois sur l’importance d’explications complémentaires pour leur pleine appropriation

En lien avec cet enjeu financier que constituent les soins dentaires, les Français sont près de 9 sur 10 (87%) à affirmer avoir entendu parler de la réforme du 100% Santé appliquée au domaine dentaire, dont plus du tiers (35%) déclarent savoir précisément de quoi il s’agit. Et, ils sont 79% à estimer que les dispositions de cette réforme dans le domaine dentaire sont satisfaisantes.

Ainsi, ils ne seraient que 20% à penser s’orienter vers des soins restés à tarifs libres s’ils devaient aujourd’hui recourir à la pose d’une prothèse dentaire, alors que 50% pensent qu’ils s’orienteraient vers des soins prothétiques à reste à charge modéré et 29% vers des soins prothétiques sans aucun reste à charge même s’ils devaient accepter des concessions sur le choix du matériau de la prothèse.

Par ailleurs, que leur prothèse entre dans la catégorie des RAC modérés ou pas, les Français pensant s’orienter vers une prothèse qui ne serait pas totalement prise en charge sont 77% à déclarer n’être prêts à payer qu’un RAC inférieur à 300 €.

Enfin, concernant le choix du matériau de la prothèse, qui est au cœur de la bonne application de la réforme du 100% Santé, les Français sont 71% à affirmer qu’ils auraient besoin d’explications complémentaires pour leur permettre de prendre leur décision parmi les différentes options qui pourront leur être proposées par leur chirurgien-dentiste.

Des difficultés d’accès aux soins qui s’expriment également vis-à-vis des autres professionnels des soins dentaires ayant déjà été consultés

En dehors des chirurgiens-dentistes, les professionnels des soins dentaires les plus consultés par les Français sont les orthodontistes par 33% d’entre eux, puis les stomatologues (21%) et les chirurgiens maxillo-faciaux (12%), les parodontistes (11%), les implantologues (10%), les pédodontistes (7%) et enfin les endodontistes (6%).

Pour chaque catégorie de professionnel des soins dentaires, les Français les ayant consultés sont majoritaires à déclarer avoir été confrontés à au moins une difficulté d’accès aux soins qu’elle soit pour raison financière, ou du fait du délai pour l’obtention d’un rendez-vous ou encore de l’éloignement géographique du lieu d’exercice du professionnel. Les différents types de difficulté d’accès aux soins s’expriment en général dans des proportions assez proches les uns des autres, on peut noter que les difficultés financières concernent souvent autour du quart des Français ayant déjà consulté chacun de ces professionnels (sauf pour les stomatologues où ils ne sont que 15% à faire part de difficultés de cette nature, et les endodontistes pour lesquels la proportion monte au contraire à près d’un tiers des Français en ayant déjà consulté).

Les Français plébiscitent les services d’accompagnement proposés par les complémentaires santé

Que ce soit l’analyse du devis dentaire, jugée utile par 90% des Français et très utile par 45% d’entre eux, ou la possibilité d’être orienté vers des professionnels des soins dentaires aux tarifs encadrés pour les chirurgiens-dentistes (utile pour 88% des Français, très utile pour 43% d’entre eux), les implantologues (utile pour 86% des Français, très utile pour 38%) ou les orthodontistes (utile pour 84% des Français, très utile pour 37%), ou encore le fait de disposer d’explications sur les différentes pratiques de chirurgie-dentaire existantes et les professionnels qu’il faut consulter pour cela, c’est sur toute la palette des services qu’elles sont en mesure de mettre à disposition de leurs assurés en matière d’accompagnement dans leurs soins dentaires que sont attendues les complémentaires santé.

Les Français sont d’ailleurs 57% à considérer comme satisfaisant le niveau de prise en charge de leurs soins dentaires par leur complémentaire santé et 42% à avoir identifié qu’elle dispose d’un réseau de soins dentaires proposant des tarifs encadrés (mais 47% avouent encore leur ignorance en la matière). Parmi les 14% de Français ayant déjà eu recours à ces réseaux de soins dentaires proposés par leur complémentaire santé, ils sont à chaque fois près de 9 sur 10 à s’affirmer satisfaits du rapport qualité / prix des prestations fournies par les professionnels partenaires de ces réseaux (et même 46% de très satisfaits), de la qualité de la pratique du professionnel consulté (50% de très satisfaits), des informations fournies en amont sur les différents professionnels disponibles (41% de très satisfaits).

COVID-19 : un impact passé et à venir non négligeable sur le recours aux soins dentaires

Près de 4 Français sur 10 (37%) déclarent avoir dû repousser ou annuler des soins dentaires en raison de l’épidémie de COVID-19 et, durant la période de confinement, 1 sur 6 indique avoir été confronté à une situation d’urgence qui n’a pu être résolue avant le déconfinement. Il existe donc aujourd’hui de fortes attentes des Français par rapport à la consultation d’un chirurgien-dentiste : 3 Français sur 10 disent avoir déjà consulté un chirurgien-dentiste depuis la fin du confinement et ils sont plus de 6 sur 10 (63%) à envisager de le faire au cours des six prochains mois.

Pourtant, ils sont également plus de 4 sur 10 à se dire inquiets d’un éventuel risque de contamination lors de leur visite chez le chirurgien-dentiste.

Toutes les mesures permettant de limiter les risques de contamination sont susceptibles de rassurer les Français et se doivent donc d’être promues par l’ensemble des acteurs intervenant sur les parcours de soins dentaires, pour favoriser le maintien d’un suivi régulier essentiel à la préservation d’une bonne santé dentaire.

Contact presse : Marc PARIS – 02 72 24 90 15 – contactpresse@santeclair.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share