Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Burn-out infirmier : « quand la Covid-19 amplifie un phénomène déjà connu ! » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Alors que l’épidémie de Covid-19 s’accélère encore, l’Ordre National des Infirmiers alerte sur la situation des 700 000 infirmiers de France : 57% des infirmières et infirmiers se déclarent ainsi en état d’épuisement professionnel et 43% d’entre eux ne savent pas s’ils seront toujours infirmiers dans 5 ans. Pour autant… est-ce une surprise ? Non ! Ces résultats viennent confirmer la tendance observée par le Sniil dès 2018 pour les seuls infirmiers libéraux… !

En effet, selon l’enquête réalisée en avril 2018 par le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (Sniil), 68% des infirmières et infirmiers libéraux pensaient abandonner leur métier et se reconvertir. En cause : l’inquiétude pour l’avenir de l’exercice libéral (41% des réponses) mais aussi, déjà, un vrai épuisement professionnel pour 23% d’entre eux[1].

Le Sniil avait aussitôt alerté les instances nationales de ce constat alarmant lors d’un rendez-vous au Ministère de la Santé le 20 avril 2018, mais aussi auprès de l’Assurance Maladie.

Aujourd’hui, on remarque grâce à l’enquête réalisée par l’ONI que cette situation de burn-out touche l’ensemble de la profession infirmière, mais aussi que l’analyse de la situation faite par les infirmiers est identique quel que soit leur mode d’exercice :

  • enseignements tirés de la 1èrevague de la Covid-19 insuffisamment pris en compte
  • absence d’utilisation des compétences des infirmières libérales à leur juste valeur pour lutter contre la Covid-19 et ses conséquences en ville
  • quantité insuffisante d’équipements de protection
  • dégradation des conditions de travail
  • mais aussi insécurité réglementaire avec réalisation d’actes sortant du champ de compétences réglementaire

… autant de constats que le Sniil a également déjà dénoncé[2].

Saluant le travail réalisé par l’Ordre National des Infirmiers, le Sniil (Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux) s’associe donc au signal d’alarme tiré par cette organisation et à sa demande de révision du décret encadrant l’exercice de la profession infirmière. »

Contact presse : Emmanuelle Fradet, communication@sniil.fr

[1]« Questionnaire sur la réalité de NOTRE exercice pour interpeller les dirigeants », enquête réalisée via le procédé Google Forms du 11 au 18 avril 2018 ; 1001 réponses obtenues ; profil des répondants correspondant à la moyenne de la profession infirmière libérale ; résultats disponibles sur https://www.sniil.fr/images/stories/pdfs/ResultatsenqueteIdel2018duSniil

[2]Cf. communiqués « Test PCR : quand le Ministre décide… les professionnels de santé et les patients trinquent ! » 17/09/2020 ; « Equipements de protection contre le Covid-19 : quand l’Etat recommence les mêmes erreurs… » 17/08/2020 ;« M. le Ministre… Non, nous, infirmières, nous ne sommes pas des « Kleenex » ! » 15/05/2020…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share