Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Personnes vulnérables : la Ligue contre l’obésité fait plier le gouvernement devant le Conseil d’Etat (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le juge des référés du Conseil d’Etat vient de suspendre le décret du 29 août qui réduit les critères de vulnérabilité au Covid-19. Il estime le choix du gouvernement ni cohérent ni justifié. Retour au décret du 5 mai plus protecteur.

La Ligue contre l’obésité a obtenu devant le Conseil d’Etat la suspension du décret du 29 août 2020 qui avait drastiquement restreint les critères de vulnérabilité au Covid-19 permettant aux salariés de bénéficier du chômage partiel.

Dans ce décret, les personnes souffrant d’obésité avaient, d’un trait de plume, été injustement rayées des dispositions du décret plus protecteur pris le 5 mai dernier par le gouvernement.

Si la Ligue contre l’obésité a introduit deux recours devant la justice administrative, c’était pour refuser d’abandonner celles et ceux d’entre nous qui passaient d’un statut de personne vulnérable à celui de sacrifié.
Les personnes souffrant d’obésité ont, en effet, payé un lourd tribut depuis le début de la pandémie. De nombreuses études françaises et internationales ont révélé que deux-tiers des personnes hospitalisées en réanimation étaient en surpoids ou obésité. Pire : une méta-analyse auprès de 400 000 patients dans le monde – dont 5 800 admis à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris – a démontré que l’obésité double le risque de mortalité.

Lire la suite du communiqué de la Ligue contre l’obésité et celui du Conseil d’État

 

Contact : Agnès Maurin, directrice, co-fondatrice de la Ligue contre l’obésité 06 07 64 86 03 / agnes.maurin@liguecontrelobesite.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share