Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le SAMU et les ambulanciers à nouveau mis en danger par une proposition de loi pro-sapeurs-pompiers (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le 30 juin dernier, Fabien Matras, député de la 8ème circonscription du Var, (président du groupe d’étude consacré aux sapeurs-pompiers volontaires) présentait une proposition de loi, visant à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers.

Pour l’association SAMU-Urgences de France (SUdF), l’association française des assistants de régulation médicale (AFARM) et pour la fédération française des techniciens ambulanciers urgentistes (FNTAU), il est urgent de dénoncer les travers de cette proposition de loi dont les députés ne semblent pas être conscients, tant elle va à l’encontre de la profession ambulancière et d’un système existant et efficient : le dispositif de l’AMU (aide médicale urgente). L’AMU dont le pilier est le SAMU et sa salle de régulation ; De sauver ce dispositif unique au monde, qui réunit le SAMU – le SMUR – les ambulancier.es – les sapeurs-pompiers au service des patients/victimes.

Selon ses déclarations dans la presse, l’objectif du député Matras est de : « bonifier et de moderniser notre système de sécurité civile, pour engager les gens à devenir sapeur-pompier volontaire et conserver ce modèle de sécurité civile basé sur le volontariat car 80% des pompiers en France, sont des pompiers volontaires. » Mais aussi, « d’aller vers le 112, ce numéro unique qui rassemblerait SAMU et pompiers afin de réguler ensemble ». (Maritima.fr ; juillet 2020) Mais cet objectif justifie-t-il de mettre en danger le SAMU et la profession ambulancière ?

Lire la suite du communiqué

 

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share