Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Selon un sondage Odoxa, « le confinement a généré une explosion des pratiques de la télémédecine » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le « Baromètre Télémédecine » réalisée par Odoxa pour l’Agence du Numérique en Santé (ANS) et le Mag de la Santé est une vaste étude qui porte sur plus de 2 000 Français et 500 soignants sur leurs connaissances, usages et attitudes en ce qui concerne la télémédecine.

La première vague ayant été réalisée et publiée juste avant l’épidémie de Covid, en janvier 2020, cette deuxième vague réalisée juste après le confinement, en juillet 2020, permet de mesurer l’impact de l’épidémie sur la télémédecine. Celui-ci est tout à fait impressionnant.

Principaux enseignements du Baromètre Télémédecine :

  1. Avec le confinement, le recours à la téléconsultation a explosé : en 6 mois elle a été multipliée par plus de 3 auprès des patients et par plus de 5 auprès des médecins ! Près d’un Français sur cinq (18%) et plus de 7 médecins sur 10 (71%) y a eu recours.
  1. Les connaissances relatives aux différentes dimensions de la télémédecine ont aussi nettement progressé et l’opinion des Français à son propos, s’est encore améliorée : près des deux-tiers des patients et des trois-quarts des médecins en ont une bonne opinion.
  1. La satisfaction des usagers de la téléconsultation est toujours aussi élevée : avec 79%, elle progresse encore de 8 pts chez les patients, et, 75% de satisfaits auprès des médecins. Les motifs de satisfaction et d’insatisfaction de la TLC par les usagers sont toujours les mêmes : la technique. Elle est la première source de satisfaction comme d’insatisfaction des usagers.
  1. Les réfractaires ne commandent qu’à être convaincus… à condition que leur médecin le leur propose : les deux-tiers des non-utilisateurs de la TLC seraient prêt à y recourir si leur médecin leur proposait. Or, les médecins semblent prêts à le faire : les deux-tiers des médecins qui pratiquent la téléconsultation disent qu’elle est inscrite dans leurs pratiques et près de la moitié des médecins ne la pratiquant pensent qu’ils l’utiliseront à l’avenir.
  1. Il faut dire que médecins, patients et infirmières sont largement convaincus (7 sur 10 en moyenne) que la télémédecine nous a permis de bien mieux gérer la crise sanitaire et le confinement. En conséquence, les deux-tiers des Français et les trois-quarts des soignants souhaitent de voir davantage les pouvoirs publics investir dans l’usage de la télémédecine.

Lire l’étude dans son intégralité l’étude Odoxa pour l’ANS et le Mag de la Santé – Baromètre télémédecine 

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share