Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Congrès de la Société française d’étude et de traitement de la douleur (En ligne) – j+2

Imprimer la liste
Share

Le 20ème congrès de la SFETD se tiendra du 18 au 20 novembre 2020 en direct live sur internet.

Programme et inscriptions sur www.congres-sfetd.fr.

À cette occasion, la SFEDT présentera une feuille de route élaborée en lien avec une dizaine d’associations de patients et sociétés savantes, comprenant des pistes d’actions concrètes pour une meilleure prise en charge de la douleur en France.

À cet effet, une web conférence est prévue le jeudi 19 novembre à 11h, via ZOOM.
Inscription presse pour obtenir les modalités de connexion auprès de l’Agence Prpa – Margaux Puech – margaux.puech@prpa.fr

Avec la participation de :

  • Cyrille Isaac-Sibille, député parrain de la démarche
  • Frédéric Aubrun, Président de la SFETD
  • Les représentants de la dizaine d’associations de patients et sociétés savantes associés à la démarche

« Cette feuille de route doit servir de base à la mise en œuvre d’un programme d’action réaliste à l’échelon local et national, en lien avec les institutions, l’hôpital et la ville. Elle témoigne de notre envie de faire bouger les lignes et d’avancer concrètement pour améliorer la prise en charge de la douleur pour tous nos concitoyens », indique le Pr. Frédéric Aubrun, Président de la SFETD.

Source de handicaps et d’altérations majeures de la qualité de vie, la douleur induit une consommation importante de soins et d’arrêts de travail pesant lourdement sur les systèmes de santé. Elle impacte fortement la vie familiale, professionnelle, scolaire et sociale. Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, l’augmentation des douleurs neuropathiques, liées à la covid-19, est venue renforcer cette situation déjà préoccupante.

Pourtant, seulement 30% des patients douloureux reçoivent le traitement approprié et moins de 3% d’entre eux sont pris en charge dans des centres spécialisés (Structures Douleur Chronique -SDC), qui manquent cruellement de moyens – et dont le tiers de ces centres pourrait disparaître prochainement. (1)

Depuis 2012, il n’existe plus de plan ni de programme dédié au développement de la médecine de la douleur et à sa prise en charge. Bien que la loi de modernisation de notre système de santé ait reconnu la nécessité de prendre en charge la douleur dans son article premier, il manque les outils pour mettre en œuvre ce principe.

La SFETD appelle les pouvoirs publics à mettre en place dès l’année 2021 un programme d’actions pour que souffrir de douleur ne soit plus une fatalité. En lien avec des associations de patients et des sociétés savantes, elle a initié l’élaboration d’une feuille de route qui sera présentée le 18 novembre prochain à l’occasion de son congrès annuel.  Cette feuille de route proposera de mettre en place des mesures concrètes – à même de répondre aux enjeux sanitaires, sociaux, et d’enseignement identifiés – sur 3 axes prioritaires :

  • La sanctuarisation des Structures Douleur Chronique,
  • L’optimisation du parcours de soins du patient douloureux chronique et enfin,
  • La reconnaissance sociétale et la prise en charge des publics les plus vulnérables (enfants, personnes handicapées, personnes âgées, etc.)

Contacts presse :

Margaux Puech : margaux.puech@prpa.fr
Anne Pezet : anne.pezet@prpa.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share