Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Covid-19 : l’ARS Hauts-de-France accompagne les établissements sanitaires et médico-sociaux pour renforcer leurs équipes pendant la crise sanitaire (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Les tensions sur le système de santé entrainent des difficultés en personnels pour certains hôpitaux et établissements médico-sociaux. L’ARS accompagne ces établissements pour les aider à identifier de nouveaux viviers professionnels et à faciliter les démarches de recrutements, grâce notamment à une cellule RH créée depuis le début de la crise sanitaire et renforcée dans le cadre de la deuxième vague.

Un partenariat avec Pôle emploi pour accompagner les établissements

L’ARS Hauts-de-France s’est associée à Pôle Emploi afin d’aider les structures à recruter le personnel dont ils ont besoin et à anticiper les recrutements à venir, via :

·         L’identification et la mobilisation de demandeurs d’emploi dont le profil est adapté aux besoins des structures sanitaires et médico-sociales, afin de les proposer aux établissements les plus en tension ;

·         L’accompagnement des établissements qui en ont besoin sous forme de webinaires et de suivis individualisés pour améliorer la portée de leurs offres d’emploi et renforcer leur attractivité.

A plus long terme, ce partenariat avec Pôle emploi vise aussi à sensibiliser les demandeurs d’emploi aux différents métiers de la santé accessibles grâce à des formations, notamment en apprentissage.

Des formalités de recrutement simplifiées pour les établissements

L’Etat d’urgence sanitaire permet de recourir au dispositif de la « réquisition » pour faciliter les renforts dans les établissements. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser entendre, ce dispositif administratif s’adresse à des professionnels volontaires. Il permet pendant la crise de libérer l’établissement de toutes les contraintes administratives et financières associées à un recrutement : il n’a pas à produire de contrat, ni à indemniser le professionnel. Les démarches sont gérées par l’ARS, la rémunération est prise en charge par l’Assurance maladie selon une grille tarifaire.

Ce dispositif concerne les professionnels suivants : médecins et infirmiers libéraux, actifs ou retraités, salariés de centres de santé ou relevant d’administrations publiques ainsi que les étudiants en santé.

Une mobilisation des infirmiers en formation spécialisée

Face aux besoins immédiats en ressources humaines qualifiées, l’ARS Hauts-de-France a décidé la suspension temporaire pour 10 semaines des formations spécialisées suivies par des infirmiers diplômés d’Etat exerçant déjà à l’hôpital : formations spécialisées d’infirmier anesthésistes, infirmier de bloc opératoire et cadre de santé. Plus de 400 infirmiers ont ainsi réintégré leurs établissements d’origine et apportent un renfort ponctuel et précieux aux équipes soignantes.

Une plateforme de mise en relation entre établissements et professionnels

Le Ministère des Solidarité et de la Santé a lancé pendant l’été la plateforme numérique Renfort RHpour permettre la mise en relation entre les établissements qui ont besoin de renforts, et des professionnels volontaires localement. Le nombre de volontaires dans les Hauts-de-France a plus que triplé en un mois avec 850 inscrits fin octobre contre 250 au début du mois. Cette plateforme nationale se substitue à la solution digitale « MedGo » déployée par l’ARS Hauts-de-France lors de la première vague.

Médecins, infirmiers, pharmaciens, masseurs-kinés, diététiciens, aides-soignants, sages-femmes, psychologues, auxiliaires de vie, agents des services, agents d’entretien qualifiés, cuisiniers… Qu’ils soient salariés ou libéraux, étudiants ou retraités, tous les volontaires sont invités à s’inscrire dès à présent sur Renfort RH. 

Contact presse : thomas.lhuillery@ars.sante.fr

www.hauts-de-france.ars.sante.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share