Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Ces études, nous en payons le prix », pointe l’ISNI (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

« Le 12 novembre 2020 sur BFM TV, Jean-Luc Mélenchon souhaitait : “que ceux qui étudient et bénéficient d’un revenu, s’engagent ensuite à l’égard de la collectivité » en donnant 10 ans supplémentaires de sa vie à l’exercice de la médecine dans une zone médicale sous-dotée.

La problématique des déserts médicaux est injustement portée, une nouvelle fois, sur les étudiants et les internes en médecine, population déjà lourdement touchée par des conditions de travail inacceptables dans la trahison perpétuelle de la Loi française. C’est également la méconnaissance de la part de Monsieur Mélenchon du ​contrat d’engagement de service public (CESP) qui propose déjà aux étudiants en médecine une allocation mensuelle de 1200 euros dès la deuxième année de médecine, s’engageant en contrepartie à travailler un certain ​nombre d’années (égal à celui durant lequel ils auront perçu l’allocation) dans une zone médicale sous dense.

Au-delà de l’avalanche de réactions oscillant entre consternation et indignation suite à cette déclaration, nous souhaitions à travers quelques chiffres, rappeler une réalité encore trop souvent oubliée par la classe politique​.

Un étudiant en médecine coûte entre 8 000 et 10 000 euros par an à la société pendant ses 4 premières années. En élément de comparaison, un lycéen coûte 11 500 euros/an…​ (​1​) »

Lire la suite du communiqué de l’InterSyndicale Nationale des Internes

PJ

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share