Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Covid-19 : l’ARS des Hauts de France demande aux établissements de santé d’arrêter la diminution des lits supplémentaires de réanimation, en restant au seuil de 600 lits pour la région (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’aggravation de la situation épidémique se traduit dans tout le sud de la région par une stabilisation du nombre de patients Covid en réanimation. Pour anticiper une éventuelle reprise des admissions pendant les fêtes, l’ARS a demandé aux établissements d’arrêter la diminution des lits supplémentaires en réanimation, en restant au seuil de 600 lits pour l’ensemble de la région, soit 20% de plus que le capacitaire d’avant crise.

La circulation du virus ne ralentit plus depuis plusieurs jours avec une stabilisation des taux d’incidence à un niveau très élevé et même une augmentation rapide des contaminations dans l’Aisne avec un taux d’incidence de près de 180 cas / 100 000 habitants, contre une moyenne nationale de 118 (voir communiqué de presse du 16/12).

La situation épidémique s’accompagne d’une reprise de l’augmentation des hospitalisations dans l’Oise, la Somme et l’Aisne avec une dynamique particulièrement marquée pour ces deux derniers départements. De la même manière, le nombre de patients Covid en réanimation et soins intensifs ne baisse pas dans l’Aisne et l’Oise.

Nombre de personnes positives Covid-19 hospitalisées* 

 

30/09

31/10

17/11

30/11

8/12

16/12

HDF

648

2 429

3 262

2 811

2576

2 479

Aisne

50

148

246

218

229

283

Nord

298

1 461

1 692

1 392

1 175

1 015

Oise

124

213

302

304

291

313

Pas-de-Calais

117

447

814

695

672

625

Somme

59

160

208

202

209

243

Cette dynamique épidémique, avec une hausse des hospitalisations, laisse craindre de nouvelles admissions en réanimation dans les prochains jours.

L’ARS a donc demandé aux établissements de santé de la région de ne plus désarmer de lits de réanimation supplémentaires après avoir atteint le capacitaire assigné d’environ 600 lits (voir communiqué de presse du 19/11). Avec 600 lits, la région dispose ainsi de 20% de lits supplémentaires de réanimation par rapport au capacitaire d’avant crise.

Le maintien de lits supplémentaires en l’état permet d’anticiper un éventuel nouvel afflux de patients Covid en réanimation. Il concerne l’ensemble des services de réanimation des hôpitaux publics et privés des 5 départements, afin de permettre, si cela s’avérait nécessaire, l’organisation de transferts entre établissements.

De nouvelles capacités pourront être déployées dans les prochaines semaines selon l’évolution de la situation, comme cela avait été fait au mois d’octobre.

* Données Santé publique France, disponibles sur geodes.santepubliquefrance.fr

Contact presse : thomas.lhuillery@ars.sante.fr

www.hauts-de-france.ars.sante.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share