Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Agir maintenant et restaurer nos systèmes de santé : le CII appelle à ce que les infirmières soient le catalyseur de cette restauration et le révélateur de sa réussite (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Un rapport d’étape du groupe évaluant la riposte mondiale à la pandémie de COVID-19 a loué les infirmières mais également fait état d’inquiétudes quant au prix à payer, à long terme, par la profession.

Le Groupe d’experts indépendant sur les mesures de préparation et de riposte à la pandémie a présenté, le 19 janvier 2021, ses conclusions au Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le message principal du rapport est que le monde n’était pas préparé pour une pandémie et qu’il devra mieux faire à l’avenir.

Le rapport intègre des informations provenant du webinaire du Conseil International des Infirmières (CII), organisé en décembre 2020, au cours duquel des infirmières du monde entier ont fait part de leur expérience avec l’une des coprésidentes du groupe, Mme Helen Clark, l’ancienne Première ministre néo-zélandaise.

Le rapport signale la grave pénurie d’infirmières dans le monde et souligne les inquiétudes liées au fait que de nombreuses infirmières sont surmenées et entendent quitter la profession plus tôt que prévu, ce qui doit être mis en relation directe avec les répercussions de la pandémie de COVID-19.

Intervenant lors de la réunion du Conseil exécutif de l’OMS, l’autre coprésidente du Groupe indépendant, l’ancienne Présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, a déclaré : « Nous devons être plus à l’écoute des agents de santé et tenir compte de leurs conseils, et nous appuyer sur les connaissances de celles et ceux qui mènent la riposte au niveau local. »

Mme Clark a déclaré : « Le monde doit faire deux choses : agir maintenant de manière plus décisive pour endiguer la pandémie ; et remettre fondamentalement à plat les systèmes de préparation et de riposte pour faire en sorte que cela ne se produise plus. »

Howard Catton, le Directeur général du CII, a déclaré que le Groupe indépendant a compris à quel point les infirmières ont été essentielles durant la pandémie, les efforts énormes qu’elles ont fournis et leur rôle crucial pour l’avenir.

« Mme Sirleaf et Mme Clark ont clairement perçu les brèches que la pandémie a révélées : la pénurie mondiale d’infirmières symbolise l’absence de préparation du monde à une pandémie. Le monde aura besoin de dix millions d’infirmières de plus d’ici à 2030, faute de quoi des failles béantes verront le jour entre les soins de santé disponibles dans les pays riches et ceux des pays à revenu faible ou intermédiaire. Cette semaine, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Directeur général de l’OMS, a dépeint la situation actuelle comme celle d’un monde au bord d’un échec moral désastreux, les vaccins livrés jusqu’à présent l’ayant été dans des proportions écrasantes dans les pays à revenu élevé. Le CII a appelé à ce que les agents de santé à travers le monde aient la priorité pour les vaccins. Nos associations nationales font néanmoins état de progrès lents et d’un démarrage inégal. Sachant que 90 % des personnels infirmiers dans le monde sont des femmes et que 89 % des pénuries concernent les pays à revenu faible ou intermédiaire, il est fort à craindre que nous suivions le cap exacerbant les inégalités et non celui qui les supprime. »

« Les infirmières sont au cœur de la riposte à la pandémie : elles jouent un rôle clé en vue de gérer aujourd’hui comme demain la COVID-19 et remettre sur pied des services de santé qui ont été négligés durant la pandémie. Les gouvernements doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour investir dans le recrutement et la fidélisation des infirmières et nous donner une chance de réaliser l’ambition mondiale de services de santé accessibles et abordables pour tous. »

« Pour restaurer nos systèmes de santé, les gouvernements doivent investir dans l’emploi, la formation et le leadership des soins infirmiers, comme l’a mis en évidence le rapport de l’OMS et du CII sur la situation des soins infirmiers dans le monde, publié l’an dernier. L’expérience acquise par la profession infirmière sera le révélateur du respect des engagements pris par les gouvernements et un catalyseur des changements requis pour les systèmes de santé, partout dans le monde. »

* * *

Note : le Conseil International des Infirmières (CII) est une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant les millions d’infirmières et d’infirmiers dans le monde. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII œuvre pour des soins de qualité pour tous et pour des politiques de santé solides, partout dans le monde.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Gyorgy Madarasz, attaché de presse, madarasz@icn.ch

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share