Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Obésité, diabète et HTA, principaux facteurs d’aggravation du Covid-19 en Guyane (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La cellule Guyane de Santé publique France a défini les profils-types des personnes positives au Covid-19 admises en réanimation ou décédées.

Le profil type d’un patient admis en réanimation en Guyane est un homme âgé de 45 à 64 ans et présente une ou plusieurs comorbidités, les plus fréquentes étant l’hypertension artérielle, le diabète et le surpoids/obésité.

La personne décédée en milieu hospitalier est en général un homme âgé de plus de 60 ans présentant au moins 3 comorbidités, les principales étant hypertension artérielle, diabète et surpoids/obésité.

Ces conclusions ont amené l’ARS et les professionnels de santé à ajuster les recommandations nationales de vaccination pour les adapter au mieux au terrain guyanais. C’est ainsi qu’en plus des cibles nationales, les Guyanais cumulant au moins deux de ces comorbidités peuvent désormais demander une prescription médicale de vaccination. Un suivi fin de la demande et des stocks sera assuré en lien avec les représentants des médecins.

En Guyane, qui sont les patients atteints de Covid-19 et admis en réanimation et ceux décédés à l’hôpital alors qu’ils étaient porteurs du Covid-19 ? Pour répondre à ces questions cruciales, la cellule régionale de Santé publique France a repris les dossiers des 74 personnes décédées à l’hôpital à la date du 13 janvier et de 131 personnes admises en réanimation pour lesquelles les caractéristiques étaient disponibles. Les épidémiologistes en ont livré les conclusions à l’ARS, ce qui a permis, la semaine dernière, à l’agence et aux professionnels de santé d’ajuster la stratégie de vaccination aux besoins du territoire.

Ainsi, « 74 personnes sont décédées entre le 4 mars 2020 et le 13 janvier 2021 dont 66 % en réanimation et 34 % dans un autre service, écrit Santé publique France. Les hommes sont globalement deux fois plus fréquents parmi les personnes décédées et les cas admis en réanimation.

Plus de la moitié des décès concernaient des personnes de 60 à 79 ans. Les cas admis en réanimation étaient globalement plus jeunes (20% avaient moins de 45 ans et 39 % 45 à 64 ans). A noter que les moins de 50 ans représentent 81 % de la population en Guyane. Le taux de mortalité augmentait fortement avec l’âge : il était 9 fois plus élevé chez les 80-89 ans par rapport aux 50-59 ans. Seulement 7 décès sont survenus chez des personnes de moins de 50 ans alors qu’elles représentent 81 % de la population en Guyane.

61% (34/56) des personnes décédées avaient au moins 3 comorbidités. Les comorbidités les plus fréquentes parmi les personnes décédées et admises en réanimation étaient l’hypertension artérielle, le diabète et le surpoids: les prévalences respectives de ces pathologies dans la population en Guyane sont respectivement 18% (prévalence mesurée, Etude PRISME), 34% (prévalence déclarée, baromètre de Santé publique France) et 8% (prévalence du diabète traité pharmacologiquement d’après les données du SNDS). Ces pathologies bien que relativement fréquentes dans la population semblent surreprésentées parmi les formes sévères (cas admis en réanimation et décédées).

En résumé, le profil type d’un patient admis en réanimation en Guyane est un homme âgé de 45 à 64 ans et présente une ou plusieurs comorbidités, les plus fréquentes étant l’hypertension artérielle, le diabète et le surpoids/obésité. Le profil type d’une personne décédée en milieu hospitalier est un homme âgé de plus de 60 ans présentant au moins 3 comorbidités, les principales étant hypertension artérielle, diabète et surpoids/obésité. »

Consulter la Lettre Pro de l’ARS Guyane, en date du 25 janvier 2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share