Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Covid-19 : la campagne de vaccination se poursuit activement en Hauts-de-France (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Après cinq semaines de campagne vaccinale et grâce aux 95 centres de vaccination qui maillent les territoires urbains et ruraux des HDF, près de 157.000 injections ont en effet été réalisées dans notre région, et plus de 29.000 personnes ont reçu les deux doses du vaccin Pfizer/BioNtech.

Toutes les premières injections programmées la semaine dernière, cette semaine, et toutes les secondes injections sont honorées

Pour rappel, afin de garantir l’administration de la seconde injection pour toutes les personnes ayant déjà reçu la première dose en janvier, l’ensemble des rendez-vous de primo vaccination (1ère injection) prévus du 28/01 au 2/02 avaient dû être reprogrammés à partir de la première semaine de mars. Comme prévu, les centres de vaccination ont repris depuis la semaine dernière les primo injections qui étaient programmées via les plateformes de réservation. Pour la période du 3 au 14 février, ce sont ainsi environ 13.500 primo-injections qui sont garanties dans la région, et près de 26.000 secondes injections assurées rien que cette semaine.

Une gestion des doses à flux tendu

La répartition des doses entre les régions est décidée au niveau national. La clé de répartition désormais utilisée est la taille de la population cible, c’est-à-dire éligible à la vaccination (+ de 75 ans, professionnels de santé…). En février, environ 164.000 doses sont ainsi livrées dans la région (148.500 Pfizer et 15.600 Moderna), pour couvrir à la fois les primo et secondes injections dans les centres de vaccinations et structures accueillant des personnes âgées (type Ehpad) rattachées à un centre hospitalier. En mars, plus de 205.000 doses Pfizer et Moderna seront allouées sur ce même schéma aux Hauts-de-France.

L’ARS et les centres hospitaliers dépositaires des stocks gèrent les doses à flux tendu : seul un stock de sécurité – correspondant à 4 jours de livraisons pour l’ensemble de la région – est maintenu, dans l’hypothèse de problématiques d’acheminement par exemple.

De nouvelles réservations ouvertes en début de semaine, pour des rendez-vous à compter de mi-février

L’ouverture de nouveaux créneaux de vaccination est exclusivement liée au rythme d’approvisionnement en vaccins, considérant que c’est le nombre de doses disponibles qui détermine le nombre de plages de vaccination ouvertes par les centres de vaccination. Les centres de vaccination seront informés du nombre de doses qui leur seront livrées chaque semaine jusqu’à mi-mars. C’est à partir de cette donnée – et en tenant compte des secondes injections à réaliser ainsi que des rendez-vous initialement pris du 25/01 au 2/02 et qui ont dû être reprogrammés – que de nouvelles plages de primo vaccination pourront être proposées.

En tout état de cause, des centres de vaccination ouvriront de nouveaux créneaux pour des primo-vaccinations en début de semaine, pour des rendez-vous à compter de mi-février. Bien entendu, ces nouveaux créneaux s’ajoutent aux réservations déjà programmées.

Des premières vaccinations AstraZeneca dès le week-end dernier dans la région

23.700 doses du vaccin AstraZeneca ont été livrées samedi 6 février dans les 7 centres hospitaliers dépositaires des stocks de vaccin dans la région et 26.400 doses supplémentaires y seront acheminées ce jeudi. Ces premières livraisons sont destinées à la vaccination des professionnels de santé de moins de 65 ans, exerçant en établissement de santé et en ville, ainsi qu’aux résidents âgés de moins de 65 ans des maisons d’accueil spécialisé (MAS) et des foyers d’accueil médicalisé (FAM).

Les centres hospitaliers ont pu commencer à proposer la vaccination à leurs personnels sans délai, soit dès le week-end dernier dans les hôpitaux pivots et dès la ventilation des doses dans les autres centres hospitaliers de la région, en commençant par les personnels en contact direct avec les patients atteints de la Covid ou avec les patients les plus fragiles. A noter que la répartition des doses de ce vaccin entre les centres hospitaliers est effectuée proportionnellement au nombre de professionnels en activité.

La seconde livraison de 26.400 doses prévue ce jeudi permettra de vacciner les résidents âgés de moins de 65 ans au sein des maisons d’accueil spécialisé (MAS) et des foyers d’accueil médicalisé (FAM), ainsi que des professionnels de santé exerçant en ville. Pour ces derniers, la mise à disposition des doses dans des centres de vaccination et l’ouverture de créneaux sont en cours d’organisation avec les représentants des professionnels.

32.500 injections administrées pour les résidents d’Ehpad dans la région

Depuis trois semaines, un nouveau flux d’approvisionnement national (dit flux « A ») destiné aux établissements accueillant des personnes âgées ne dépendant pas d’un hôpital, a permis de vacciner plus de 25.000 résidents ou professionnels prioritaires. Avec l’arrivée de ce flux « A » dans la région depuis la semaine dernière, la campagne de vaccination continue ainsi à se déployer dans 460 Ehpad. Ces établissements ont été préalablement interrogés sur leurs besoins précis afin d’être livrés du nombre de doses nécessaires pour vacciner l’ensemble des résidents et professionnels volontaires. ​

Au total, au sein de l’ensemble des Ehpad approvisionnés par le flux A ou le flux B (Ehpad rattachés à un centre hospitalier), 32.480 injections ont été administrées en 5 semaines et 5.611 résidents ont déjà pu recevoir les deux doses du vaccin Pfizer.

Contact presse : thomas.lhuillery@ars.sante.fr

www.hauts-de-france.ars.sante.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share