Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Dans les Hauts-de-France, la stratégie « Tester, alerter, protéger » renforcée au plus près des habitants (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

La stratégie « Tester, alerter, protéger » mise en place en France contre l’épidémie de Covid-19 repose sur l’accès aux tests, gratuitement et sans ordonnance ; l’isolement des cas positifs et des personnes contacts, avec des possibilités d’accompagnement pour les personnes qui en ont besoin ; et le contact tracing pour identifier toutes les personnes susceptibles d’avoir été contaminées par une personne positive à la Covid-19.

Cette stratégie est renforcée avec le déploiement dans toute la région Hauts-de-France d’équipes mobiles pour aller au plus près des malades et des malades potentiels : des équipes de « médiateurs de lutte anti-covid » capables d’organiser en quelques jours des opérations de tests et de prévention ciblées ; des visites d’infirmiers au domicile pour accompagner les personnes qui en ont besoin dans leur isolement sanitaire.

Des médiateurs « Lutte anti-covid » pour des opérations tests/tracing flashs 

Les premiers médiateurs « Lutte anti-covid » sont déployés cette semaine dans la région. Ces équipes ont vocation à intervenir très rapidement dans un quartier, une commune, une entreprise… pour mettre en place des opérations préventives de terrain qui allient sensibilisation, tests et contact tracing, dans le cadre de clusters ou de zones à forte circulation du virus.

Les médiateurs organiseront ainsi, en quelques jours, des opérations de dépistage ponctuelles et localisées avec :

–       Des tests antigéniques pour l’ensemble des participants avec des résultats dans les 15 à 20 minutes ;

–       Un « contact tracing flash », sur place et immédiatement après le résultat du test antigénique, pour l’ensemble des personnes positives. Cette intervention rapide permettra de mettre en place sans attendre l’ensemble des mesures d’isolement pour les personnes positives et celles identifiées comme cas contacts ;

–       Un accompagnement personnalisé pour conseiller les personnes dans l’application des mesures d’isolement, et dans l’application des gestes barrières au quotidien ;

–       Des tests RT-PCR, qui seront réalisés uniquement en cas de test antigénique positif, afin d’identifier la présence éventuelle de variants.

Chaque équipe de médiateurs est composée de 8 personnes : un coordonnateur, un professionnel de santé supervisant les tests, trois préleveurs, deux personnes chargées de l’accueil et des démarches administratives, une personne pour les actions de sensibilisation et un contact tracteur.

Ces médiateurs ont été préalablement formés pour l’organisation de ces opérations de terrain. Ils peuvent être selon les postes occupés des professionnels de santé, des secouristes, des agents de l’ARS, des jeunes en service civique ou des personnes recrutées par les associations agréées de sécurité civile et formées spécifiquement.

Des visites d’infirmiers au domicile pour accompagner à l’isolement et tester l’entourage

L’isolement est une mesure essentielle pour lutter contre la propagation du virus en limitant au maximum le risque de transmission lorsqu’on est porteur du virus, ou potentiellement porteur (cas contact). Cet isolement peut être difficile à vivre et à appliquer pour certaines personnes.

Ainsi, les contacts traceurs de l’Assurance maladie proposent à chaque personne concernée par une mesure d’isolement la mise en place d’un accompagnement personnalisé incluant la visite au domicile d’un infirmier. Cette visite permet de conseiller la personne isolée sur les mesures à suivre pour s’isoler efficacement. L’infirmier propose également de réaliser un test antigénique pour l’ensemble des membres du foyer. 3 637 interventions dans les 24h ont déjà été réalisées depuis le 21 janvier dernier.

Les contacts traceurs et infirmiers à domicile pourront également identifier des besoins particuliers pour les personnes à l’isolement en matière de portage de repas ou de démarches administratives et ainsi orienter les personnes qui en ont besoin vers la Cellule territoriale d’appui à l’isolement (CTAI) de la Préfecture.

Contact presse : thomas.lhuillery@ars.sante.fr

www.hauts-de-france.ars.sante.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share