Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Semaine de la continence 2021

Imprimer la liste
Share

La Semaine de la continence 2021 se tiendra du 15 au 21 mars prochains. 

Pour rappel, la Semaine mondiale de la continence a été créée par l’International Continence Society (ICS) pour sensibiliser sur les problèmes liés à l’incontinence.

Pour cette nouvelle édition, les urologues de l’Association française de l’urologie (AFU) se mobilisent, une fois de plus.

Face aux incontinences urinaires, #levonslestabous pour que les patients osent en parler à leur médecin ! C’est le message que les urologues de l’AFU [re]lancent à l’occasion de la Semaine de la Continence 2021. Quel que soit l’âge du patient et quelles que soient la cause et la sévérité de son incontinence, il existe toujours des solutions. Il est, plus que jamais, important que les patients osent en parler à leur médecin et ne plus voir la protection urinaire comme seule solution à leur problème.

#levonslestabous pour retrouver une vraie qualité de vie !

Comme pour toutes les incontinences, on imagine sans mal les conséquences de l’incontinence urinaire : retentissement important sur la qualité de vie, diminution des activités sociales, risque d’isolement, perturbations émotionnelles, troubles du sommeil, etc. Et ces différents handicaps sont accentués du fait de la difficulté rencontrée par les personnes concernées à en parler à leur entourage et à leur médecin. C’est là un obstacle d’autant moins opportun que des prises en charge efficaces sont possibles.

Ainsi, l’impact de ce syndrome sur la qualité de vie des patients est courant et nécessite de pouvoir en parler librement. En effet, les patients ne parlent pas spontanément de leurs problèmes urinaires, bien que ces derniers puissent être très handicapants. Beaucoup estiment qu’il s’agit d’une conséquence normale et inéluctable du vieillissement et sont convaincus qu’il n’existe aucun moyen de les soulager. Un tiers seulement des patients concernés consultent. « La pathologie reste taboue, vécue comme une honte et comme une fatalité… » regrette le Pr Phé.

Aujourd’hui, quel que soit le type d’incontinence, les traitements permettent de conserver une vie sociale normale, sans devoir interrompre ses activités sportives, sans craindre les fous-rires, sans redouter les urgences mictionnelles incontrôlables et sans devoir porter au quotidien, des protections qui favorisent les odeurs, la macération, les irritations.

L’achat « anonyme » de protections semble parfois plus facile que d’aborder le sujet avec son médecin. Et pourtant, il est essentiel de consulter, car rappelle le Pr Gamé : « seul.e, l’incontinence ne guérit pas ». Et plus on traite tôt, plus le résultat est satisfaisant.

Urgences mictionnelles, urgenturies, nycturies : des troubles traduisant une incontinence urinaire

On estime qu’en moyenne il est normal d’aller 4 ou 5 fois par jour aux toilettes. De même n’est-il pas inquiétant de se lever de temps en temps la nuit pour aller uriner, surtout si l’on consomme soupes ou tisanes le soir.

Pour autant, les envies pressantes d’uriner peuvent traduire une forme particulière d’incontinence. Celle appelée « incontinence par urgenturie » qui touche aussi bien les hommes que les femmes (ratio 1 homme pour 1,4 femme) et dont la fréquence augmente avec l’âge. Un tiers des personnes de plus de 75 ans en souffrent… En effet, des envies d’uriner fréquentes, des urgences mictionnelles, des réveils nocturnes, tel est le tableau de l’hyperactivité vésicale. Trouble méconnu, il est pourtant très fréquent. L’hyperactivité de la vessie se traduit notamment par des mictions fréquentes, des urgenturies (besoin extrêmement pressant de soulager sa vessie), des nycturies (levers nocturnes pour uriner) et parfois des fuites d’urine secondaires aux urgences.

Semaine de la continence 2021, un dispositif au plus près des patient.e.s

« Pour cette nouvelle édition de la semaine de la continence, une nouvelle fois, le site grand public www.urologie-sante.fr sera enrichi de document, d’infographie et de vidéo d’expert. De plus, un dispositif spécial de sensibilisation sera mis en place sur Facebook et relayer via Twitter, et 8 GIFs seront créés pour Instagram sur les questions fréquemment posées et leur réponse. » précise le Dr Richard Mallet, Vice-Président de l’Association Française d’Urologie, avant de conclure : « Mais surtout, nous revenons au plus près des patient.e.s en proposant à l’ensemble des services d’urologie, d’inciter au dialogue patient.e – professionnel de santé et donc de libérer la parole sur l’incontinence en apposant une affiche dans leur salle d’attente ».

À propos de l’AFU

L’Association Française d’Urologie est une société savante représentant plus de 90 % des urologues exerçant en France (soit 1 133 médecins). Médecin et chirurgien, l’urologue prend en charge l’ensemble des pathologies touchant l’appareil urinaire de la femme et de l’homme (cancérologie, incontinence urinaire, troubles mictionnels, calculs urinaires, insuffisance rénale et greffe), ainsi que celles touchant l’appareil génital de l’homme. L’AFU est un acteur de la recherche et de l’évaluation en urologie. Elle diffuse les bonnes pratiques aux urologues afin d’apporter les meilleurs soins aux patients, notamment via son site internet urofrance.org et un site dédié aux patients urologie-sante.fr.

CONTACT PRESSE
LauMa communication • Laurent Mignon • Mathilde Birembaux
01 73 03 05 26 • mathilde.birembaux@lauma-communication.com • @laumacom

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share