Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« La prise de parole du ministre Olivier Véran devant le Sénat le 17 février 2021 n’est pas passée inaperçue auprès des sages-femmes » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Les sages-femmes répondent à Olivier VERAN.

«…mais vous êtes justement en train de dessiner, amendement par amendement, les contours d’une profession qui commence à avoir la couleur, l’odeur et le goût du médecin. Faisons donc attention !

Je ne dis pas que les sages-femmes n’ont pas la volonté de bien faire et l’éthique chevillée au corps, mais veillons à ne pas tout confondre. M. le rapporteur Milon a raison : lorsqu’il y a un problème de santé qui ne relève pas du champ d’intervention d’une sage-femme, il faut que la patiente en réfère à son médecin traitant

La profession de Sage-femme est une profession médicale en France (CSP Livre IV, Titre 1er), au même titre que celle des dentistes et des médecins.

Les sages-femmes pratiquent bien la médecine, dans le respect de leurs compétences légales. Cet exercice n’est pas réservé aux seuls Docteurs en Médecine, comme semble le penser Monsieur Véran.

La Sage-femme doit faire appel à un médecin lorsque les soins à donner dépassent sa compétence professionnelle…(Art. R4127-325).

Ce que les sages-femmes font toujours dans l’intérêt premier de leurs patient.e.s et des nouveau-nés.

Nous ne tolérerons plus ces écarts de langage dont usent certains pour dénigrer et dévaloriser notre profession.

Monsieur Véran semble avoir oublié l’intérêt premier des citoyens et bafoue par son attitude la déontologie médicale.

Nous mènerons des actions dans toute la France ce 24 février, date de réunion de travail au Ministère de la Santé.

Le 8 Mars verra également un grand mouvement National, auquel nous convions tou.te.s les citoyen.ne.s.

Contact :

ONSSF
38 rue Dunois
75647 PARIS cedex 13

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share