Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le CHU de Nantes se félicite de la hausse de 175 millions d’euros de la subvention de l’Etat dans le cadre du Ségur de la Santé (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

En déplacement sur Nantes dans le cadre de la mise en œuvre du plan de relance national, le Premier Ministre, Jean Castex, a annoncé une augmentation de 175 millions d’euros de la subvention de l’Etat au projet de nouvel hôpital. Le CHU de Nantes se félicite de cette excellente nouvelle qui marque le soutien de l’Etat à ce projet emblématique par l’ambition qu’il porte : le « quartier de la santé » proposera en effet, au cœur de Nantes, ce qu’il y a de plus moderne en termes de soins, d’enseignements dans les différents métiers de la santé, de recherche et de création d’emplois autour de la santé.

Cette aide s’inscrit dans le cadre du volet investissement du Ségur de la Santé qui doit accélérer la modernisation des établissements de santé. Les réflexions nationales conduites à la suite de la crise sanitaire ont entraîné une ré-instruction des principaux projets immobiliers hospitaliers au niveau national. Dans ce cadre, le projet porté par le CHU de Nantes fait l’objet d’une augmentation de la subvention de 225 millions d’euros initialement accordée par l’Etat : le CHU de Nantes bénéficiera d’un complément de 175 millions d’euros, portant à 400 millions d’euros le montant total de la subvention nationale.

La construction du nouvel hôpital sur l’Ile de Nantes est l’une des opérations hospitalières les plus importantes prévues en France. Plus qu’un projet nantais, il s’agit d’un projet de portée nationale par son originalité. Le quartier de la Santé, inscrit dans un projet urbain, porte un projet original et ambitieux assurant, en centre-ville, un niveau d’intégration inégalé du soin, de l’enseignement, de la recherche et des acteurs économiques locaux en matière de santé. Après une phase d’études et de conception de plusieurs années, les terrassements ont été lancés en décembre 2020. Parallèlement, la procédure de mise en concurrence des entreprises travaux se poursuit avec une procédure négociée en cours.

Par ailleurs, dans le cadre de la réflexion ouverte au plan national sur les capacités hospitalières à la suite de la crise sanitaire, les équipes du CHU, en concertation avec l’ARS, poursuivent la réflexion sollicitée par Johanna Rolland, présidente du Conseil de surveillance du CHU, concernant l’évolution du nombre de lits global du CHU et du Groupement Hospitalier de Territoire de Loire-Atlantique.

Ce soutien significatif de l’Etat constitue une excellente nouvelle pour le CHU, pour le territoire et ses habitants, comme pour les personnels hospitaliers.

>Contact : Emmanuelle Dubois : direction de la communication – emmanuelle.dubois@chu-nantes.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share