Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Innovations pédagogiques et évolution dans les études de pharmacie (Contribution)

Imprimer la liste
Share

La crise sanitaire de la Covid-19 représente un bouleversement dans le système de santé, et le monde de la pharmacie ne déroge pas à cette règle. De nouveaux services sont ajoutés à l’arc des compétences des pharmaciens pour les aider à mieux accompagner, orienter et comprendre les patients : Téléconsultation, Entretiens pharmaceutiques, Éducation Thérapeutique du Patient, Dispensation sous Protocole, Soins de premiers recours, Tests Antigéniques, et nous l’espérons bientôt Vaccination contre la Covid-19…

Mais la formation doit évoluer pour répondre à ces enjeux. Elle doit également comprendre une dimension interprofessionnelle, car la coopération entre les différents acteurs du monde de la santé est la clé de la lutte contre la Covid-19, et sera encore dans l’avenir la solution à de nombreuses problématiques.

C’est pour concrétiser le rêve des étudiants en pharmacie d’interprofessionnalité, d’exercice coordonné et de meilleure prise en charge globale des patients que l’ANEPF a rédigé une contribution Innovations Pédagogiques et Évolution dans les Études de Pharmacie. Elle formule les attentes des étudiants quant à leur cursus et énonce des propositions pour garantir un bon exercice des futurs professionnels de santé.

Les travaux se décomposent en trois parties.

Tout d’abord, le premier axe est consacré aux nouveaux enseignements, et à l’évolution qui doit être menée dans les études pour coller aux évolutions de la profession. Elle y énonce par exemple des propositions concernant la formation aux nouveaux services et dépistages pour répondre aux enjeux de santé publique. Elle place également le patient au centre de la formation, en affirmant sa volonté de faire intervenir des patients experts et aidants pour une pédagogie inversée.
On y retrouve une thématique d’une particulière importance pour l’ANEPF, à savoir la santé mentale. Pour être formé au rôle de lanceur d’alerte et de repérage des signes de mal-être, sont demandés des cours de psychologie qui permettraient de mieux dispenser le soin.

Est également plébiscitée par les étudiants une formation aux premiers secours en santé mentale. En effet, selon l’OMS, 1 personne sur 4 est touchée dans sa vie par un trouble psychique. Pour mieux identifier les signes précurseurs et donc agir de manière précoce et globale sur ces patients, de par son accessibilité et sa disponibilité, il est nécessaire de sensibiliser les étudiants à cette thématique et de favoriser leur formation tout comme le préconisait la feuille de route “Santé Mentale et Psychiatrie” du Ministère de la Santé en juin 2018.

Une place majeure est également accordée à l’interprofessionnalité chère aux étudiants, en suggérant par exemple d’ouvrir les terrains de stage aux maisons de santé ou aux CPTS.

La deuxième partie est consacrée à la diversification des enseignements. En quelques mots, elle prône l’apprentissage actif par la gamification, elle désire favoriser l’enseignement court au détriment des cours magistraux pour une meilleure mémorisation, mais également elle encourage les initiatives pédagogiques innovantes telle que la simulation sous la maxime “jamais la première fois sur un patient”.

Pour finir, elle se concentre sur le numérique. Après l’accélération du virage du numérique en santé, notamment potentialisé par la crise sanitaire, son intégration doit se faire dans la formation initiale de tous les étudiants en santé, elle pourrait d’ailleurs être dispensée de façon commune. Des approfondissements optionnels doivent également être proposés aux étudiants. Enfin, pour mieux sensibiliser aux usages du numérique ainsi qu’aux nouveaux métiers qu’il engendre, il serait pertinent de diversifier l’offre de stages hospitaliers et industriels.

Si cet aperçu non exhaustif évoque des réflexions ou si vous désirez davantage d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de :

>Contact presse :

Athénaïs ERCKER
Attachée de Presse et Coordinatrice du Réseau
Email : presse@anepf.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share