Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Covid-19 : deux patients du CH de Dunkerque transférés vers la Normandie (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

L’hôpital de Dunkerque connait depuis plusieurs semaines des tensions très importantes en raison de l’afflux important de patients Covid dans ce secteur qui connaît une très forte circulation du virus. Alors que 79 transferts de patients réanimatoires ont déjà été organisés en février depuis le CH de Dunkerque vers d’autres établissements de la région, le SAMU procède ce jour aux premiers transferts de patients réanimatoires en dehors de la région. Deux patients sont ainsi évacués ce jour par hélicoptère vers l’hôpital du Havre en Normandie. D’autres transferts inter régionaux pourraient intervenir dans les prochains jours.

Ces premiers transferts interviennent alors que les services de réanimation et de soins critiques de la région ne sont pas à l’heure actuelle totalement saturés, afin d’anticiper toutes difficultés à venir dans la prise en charge des patients. Ces transferts sont organisés avec le Centre de crise sanitaire du Ministère des solidarités et de la santé, dans un contexte d’augmentation continue du nombre de patients Covid en réanimation.

Ces transferts sont réalisés avec l’accord des familles des patients. La communication avec les familles est assurée par les établissements d’accueil afin de les informer en continu de la situation de leur parent.

Déploiement de 100 lits de réanimation supplémentaires

Face à l’aggravation de la situation sanitaire et à l’augmentation du nombre de patients pris en charge en réanimation et soins intensifs, l’ARS Hauts-de-France a demandé aux hôpitaux publics et privés de la région d’ouvrir 100 lits de réanimation supplémentaires d’ici la fin de la semaine. L’objectif est de porter le nombre de lits de réanimation à 800 en Hauts-de-France, contre 460 hors contexte de crise sanitaire, afin d’anticiper la dégradation continue de la situation et d’assurer la prise en charge des patients Covid et non Covid.

L’augmentation des capacités de prise en charge en réanimation est rendue possible grâce à la déprogrammation d’interventions, libérant ainsi du matériel et permettant de réaffecter le personnel formé à la réanimation. Ces déprogrammations sont décidées par les équipes médicales des établissements de santé publics et privés qui, à la demande de l’ARS, se sont organisées à l’échelle des territoires de façon à coordonner l’adaptation des prises en charge et l’augmentation des capacités d’accueil en réanimation.

Contact presse : thomas.lhuillery@ars.sante.fr – 03 62 72 86 27

Accéder au site internet 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share