Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

« Repositionnement des médicaments et partenariat public privé : un si long chemin jusqu’au patient ? » (Webinaire)

Imprimer la liste
Share

L’Association des Métiers Médicaux des Industries de Santé (AMMIS) organise le 6 avril 2021 à 18h un webinar sur le thème : « Repositionnement des médicaments et partenariat public privé : un si long chemin jusqu’au patient ? »

Avec les interventions de :

  • Christine Fetro, Responsable de la valorisation de la recherche académique et des partenariats industriels , Fondation Maladies Rares : ‘Principes du repositionnement et opportunités dans les maladies rares : partenariats public-privé, retour d’expérience de la Fondation Maladies Rares’
  • Antoine Ferry,  Président Directeur Général, Laboratoires CT.RS : ‘Place des industriels spécialisés dans les stratégies de développements pharmaceutiques complémentaires : préalables cliniques règlementaires et industriels jusqu’à l’Autorisation’
  • Guillaume Canaud, Professeur d’Université-Praticien Hospitalier, Néphrologue, Hôpital Necker Enfants Malades : ‘De la recherche académique au développement industriel pour un bénéfice patient , illustration du Syndrome disharmonieux’

‘ Les maladies rares représentent un enjeu majeur de santé publique, à ce jour près de 7 000 maladies sont identifiées qui atteignent en France plus de 3 millions de personnes. Seules 5% des maladie rares peuvent bénéficier d’un traitement approuvé. Repositionner un médicament s’avère une stratégie d’intérêt pour les maladies rares et un espoir pour les malades’, rappelle Bertrand Le Bourgeois, Président de l’AMMIS et Président fondateur de PharMarketing GDPR Life Sciences.

‘Le processus de repositionnement de médicaments permet d’identifier de nouvelles indications thérapeutiques pour les médicaments existants, qu’ils aient été approuvés dans une autre indication ou retiré du marché dons leurs indications initiales. Un médicament repositionné dans une indication est en effet en général approuvé plus rapidement, avec des processus spécifiques, à un coût plus faible qu’un développement de novo et un risque plus faible lors de la reprise de son développement’, explique mathieu Robain, Vice-Président de l’AMMIS et Direction des Données, Unicancer et Laboratoires CT.RS. ‘Le repositionnement est une voie du développement de produit pouvant aboutir à des success stories pour les patients atteints d’une maladies sans aucune thérapie efficace préalable, comme le Syndrome disharmonieux dont parlera le Professeur Canaud pendant le webinaire’.

Voir l’agenda complet de l’événement ICI

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share