Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Le SDA se félicite de la publication des recommandations de la HAS pour le bon usage de la téléaudiologie (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

 

La Haute autorité de santé (HAS) a publié le 18 mars ses recommandations pour le bon usage du télésoin. Intitulée « Qualité et sécurité du télésoin: bonnes pratiques pour la mise en œuvre », elle complète une précédente fiche de septembre 2020 sur les critères d’éligibilité au télésoin.

Le télésoin est défini par la HAS comme « une forme de pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication ».

Il concerne 18 métiers, dont les audioprothésistes. La Haute autorité conseille aux professionnels de « prévoir des plages dédiées au télésoin », des locaux adaptés et des matériels et équipements adaptés et sécurisés.

Dans sa fiche, la HAS souligne la nécessité d’utiliser des outils respectant le règlement général sur la protection des données (RGPD), la réglementation relative à l’hébergement des données de santé (HDS) et la politique générale de sécurité des systèmes d’information en santé (PGS-SIS).

En outre, les mesures de sécurité « portent également sur la protection de l’accès aux locaux, la sécurisation du poste informatique (verrouillage automatique, mot de passe, etc.), la gestion des habilitations, la traçabilité des accès, la gestion des incidents ».

Les professionnels de santé sont aussi incités à « évaluer » la pertinence de recourir au télésoin avec leurs patients, via notamment l’évaluation des pratiques professionnelles.

« Le recours au télésoin relève d’une décision partagée du patient et du professionnel qui va réaliser le télésoin », souligne la HAS.

Pour cela, l’information du patient et le recueil de son consentement doivent être réalisés avant le télésoin et « tracés » dans son dossier médical.

Le professionnel « doit s’assurer de la pertinence de réaliser un soin à distance » en fonction de plusieurs critères, comme la situation clinique du patient, la capacité du patient à communiquer à distance et à utiliser les outils technologiques, les facteurs physiques, psychologiques, socioprofessionnels, familiaux ou encore la nature du soin.

Le SDA se félicite de la publication des recommandations de la HAS pour le bon usage de la téléaudiologie, afin de garantir une pratique à distance sans dégradation de la qualité des prestations.

 

La fiche de la HAS : « Qualité et sécurité du télésoin: bonnes pratiques pour la mise en œuvre »

 

La partie dédiée spécifiquement à l’audioprothèse, pages 117 à 122 du rapport : « Qualité et sécurité du télésoin – Rapport d’élaboration »

 

 

>Contact

Luis Godinho – contact@unsaf.org

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share