Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 : l’Agence européenne du médicament découvre un lien possible avec de très rares cas de caillots sanguins inhabituels avec des plaquettes sanguines basses (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Le comité de sécurité de l’EMA (PRAC) a conclu aujourd’hui que les caillots sanguins inhabituels avec des plaquettes sanguines basses devraient être répertoriés comme des effets secondaires très rares de Vaxzevria (anciennement vaccin COVID-19 AstraZeneca).

Pour parvenir à sa conclusion, le comité a pris en considération toutes les preuves actuellement disponibles, y compris les conseils d’un groupe spécial d’experts.

L’EMA rappelle aux professionnels de la santé et aux personnes recevant le vaccin de rester conscients de la possibilité de très rares cas de caillots sanguins associés à de faibles taux de plaquettes sanguines survenant dans les 2 semaines suivant la vaccination. Jusqu’à présent, la plupart des cas signalés sont survenus chez des femmes de moins de 60 ans dans les 2 semaines suivant la vaccination. Sur la base des preuves actuellement disponibles, les facteurs de risque spécifiques n’ont pas été confirmés.

Les personnes qui ont reçu le vaccin doivent consulter immédiatement un médecin si elles développent des symptômes de cette combinaison de caillots sanguins et de plaquettes sanguines basses (voir ci-dessous).

Le PRAC a noté que les caillots sanguins se sont produits dans les veines du cerveau (thrombose du sinus veineux cérébral, CVST) et de l’abdomen (thrombose veineuse splanchnique) et dans les artères, ainsi que de faibles taux de plaquettes sanguines et parfois des saignements.

Lire la suite sur le site de l’Agence européenne du médicament

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share