Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Orientations provisoires de l’OMS, OIE et PNUE sur la réduction des risques pour la santé publique associés à la vente de mammifères sauvages vivants sur les marchés alimentaires traditionnels (Document)

Imprimer la liste
Share

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont publié des orientations provisoires sur la réduction des risques pour la santé publique associés à la vente de mammifères sauvages vivants sur les marchés alimentaires traditionnels du monde entier. Entre autres mesures, les orientations demandent aux pays de suspendre la vente de mammifères sauvages vivants capturés sur les marchés alimentaires en tant que mesure d’urgence.

Les animaux, en particulier les animaux sauvages, sont à l’origine de plus de 70% de toutes les maladies infectieuses émergentes chez l’homme, dont beaucoup sont causées par de nouveaux virus. Les mammifères sauvages, en particulier, présentent un risque d’émergence de nouvelles maladies. Ils arrivent sur les marchés sans aucun moyen de vérifier s’ils sont porteurs de virus dangereux.

Il existe un risque de transmission directe à l’homme en cas de contact avec la salive, le sang, l’urine, le mucus, les matières fécales ou d’autres liquides organiques d’un animal infecté, et un risque supplémentaire de contracter l’infection par contact avec des zones où se trouvent les animaux. logés sur des marchés ou sur des objets ou des surfaces qui auraient pu être contaminés par de tels virus.

À l’échelle mondiale, les marchés traditionnels jouent un rôle central dans la fourniture de nourriture et de moyens de subsistance à de larges populations. Interdire la vente de ces animaux peut protéger la santé des gens – à la fois ceux qui y travaillent et ceux qui y font leurs courses.

Les Orientations provisoires sont accessibles ici (en anglais)

En savoir plus sur les zoonoses (source : OMS) (en français)

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share