Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Lancement de la saison de surveillance et de lutte contre le moustique tigre en Nouvelle-Aquitaine (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Au 1er mai débute la saison de surveillance du moustique tigre et le plan d’action de lutte contre les maladies vectorielles.  

Le moustique tigre est désormais actif dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine hormis la Creuse, il est cependant implanté de manière inégale sur les territoires. Certaines communes peuvent encore faire de la résistance et stopper l’invasion du moustique, comme à Mignaloux-Beauvoir, une collectivité proche de Poitiers, où l’ARS s’est rendue hier avec la Préfecture de la Vienne (Direction départementale de la Protection des Populations), pour une opération coup de poing de «Chasse aux œufs de moustiques tigres».

L’ARS finance, dans le cadre d’un marché public, un opérateur de lutte contre le moustique tigre, ici Altopictus[1], qui forme et accompagne des agents municipaux dans des opérations de porte-à-porte pour informer les habitants et leur apprendre les bons gestes pour éviter l’invasion.

Même lorsque la commune est déjà colonisée par le moustique tigre, depuis plusieurs saisons, ces gestes restent indispensables ! Ils permettent d’éviter la prolifération du moustique, ou du moins, de retarder son invasion, chaque saison.

Comment lutter ? En supprimant ou vidant tous les endroits et objets pouvant retenir l’eau de pluie pour empêcher le moustique tigre de pondre et de proliférer !

Le moustique tigre (de son nom scientifique Aedes albopictus) est un moustique urbain, qui se déplace peu : il vit dans un rayon de 150 m… le moustique qui vous pique est donc né dans votre quartier !

La femelle pond dans de très petites quantités d’eau principalement dans nos jardins : l’équivalent d’un bouchon renversé lui suffit !

>> Découvrez la Checklist des endroits à vider, éliminer ou surveiller pour éviter l’invasion de moustiques tigres.

Lutter contre le moustique tigre pour prévenir le risque d’épidémie

 

Outre la nuisance indéniable qu’il entraîne, il est important de lutter contre la présence du moustique tigre en raison du risque épidémique qu’il représente. Le moustique tigre est, en effet, potentiellement « vecteur » des virus de la Dengue, du Chikungunya, et du Zika.

Ces maladies ne sont pas encore présentes en métropole mais sévissent à plusieurs endroits du globe (épidémie de Dengue à la Réunion et à la Martinique pour la France). Elles peuvent être importées par des voyageurs porteurs du virus (ce qu’on appelle des cas importés).

Si le moustique tigre pique une personne malade, il peut transmettre le virus en piquant d’autres personnes (ce qu’on appellerait un cas autochtone). Ce pourrait être le début d’une épidémie.

Où en est-on du risque sanitaire ?

Pour l’instant, en Nouvelle-Aquitaine, l’ARS en collaboration avec Santé publique France et les médecins de la région, arrive à stopper le risque d’épidémie très rapidement, lorsqu’une personne porteuse de ces maladies revient de zone infectée. En 2020, malgré le ralentissement du trafic aérien, 61 cas importés de Dengue ont été signalés et investigués en Nouvelle-Aquitaine (830 cas sur la France entière). Jusqu’à présent, grâce aux mesures mises en œuvre, aucun cas autochtone n’a été recensé dans notre région. Mais la vigilance de tous les voyageurs est essentielle pour éviter l’apparition de ces maladies en métropole.

>> Retrouvez toutes les recommandations à l’attention des voyageurs, sur le site de l’ARS.

>> Plus d’infos sur :

–           la gestion de la surveillance
–           les protocoles d’alertes médicales
–           les bons réflexes pour éviter sa prolifération
–           les conseils pour éviter les piqûres
–           des documents ou initiatives pédagogiques inspirantes...

www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr

Contact presse
Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine
ars-na-communication@ars.sante.fr

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share