Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Naissances à l’ère de la Covid-19 : « Doit-on s’attendre à un baby crash ? » (Rapport)

Imprimer la liste
Share

Alter Mater, le collectif français qui observe et travaille sur la situation de l’accès à la naissance en France publie une analyse approfondie constituée de deux études sur l’impact de la crise sanitaire Covid-19 qui pose la question : Va-t-on assister à un « baby crash » ?

L’étude « Les naissances en France à l’ère de la Covid-19 », publiée au sein du rapport, propose une analyse des effets de la crise sur les naissances en France. Après plus d’un an de crise, « de premières hypothèses relatives à son impact sur le nombre de naissances peuvent désormais être formulées ». Ainsi, alors que certains présageaient un nouveau « baby- boom », le nombre de naissances en France a semble-t-il baissé au premier trimestre 2021.Dans ce contexte, alors que le nombre de naissances en France baisse depuis quelques années, le collectif AlterMater insiste sur le fait que « la problématique de la diminution de la natalité et de ses effets potentiels sur l’organisation de l’offre de soins en France ne doit pas être éludée ou placée au second plan en cette période de crise sanitaire. Elle est, bien au contraire à inscrire au coeur des préoccupations des pouvoirs publics ».

Multifactorielle, la baisse structurelle du nombre de naissances en France – et en Europe – ouvre la porte à de nombreux questionnements, démographiques, politiques, mais aussi économiques. Elle pourrait également avoir des répercussions sur l’organisation du système de santé (offre de formation des soignants, équilibre économique des maternités, etc.).

À un an de la prochaine élection présidentielle, le collectif AlterMater alerte donc sur la nécessité de placer la question de la natalité et de l’organisation de l’offre obstétricale au coeur des réflexions et de l’action publique et politique. Différentes pistes de travail et de réformes sont ainsi identifiées :

  • La mise en œuvre d’une nouvelle politique familiale ambitieuse ;
  • L’allocation de nouveaux moyens aux maternités ;
  • La poursuite et élargissement de l’expérimentation des maisons de naissances ;
  • L’allocation de moyens permettant de poursuivre les recherches scientifiques sur les impacts de la Covid-19 sur lesnouveau-nés, les femmes enceintes et les couples souhaitant avoir des enfants ;
  • Le renforcement des réseaux de périnatalité.

Lire la suite du communiqué

Lire le rapprt d’ALTERMATER

Contact presse

ORTUS : Nicolas Merlet – nicolasmerlet@ortus-sante.fr
Françoise Millet – francoisemillet@ortus-sante.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share