Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

Vaccination HPV : « un enjeu de santé publique pour les filles et les garçons » (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

A l’occasion de la semaine Européenne de la vaccination qui débutera le 17 mai, la Ligue contre le cancer rappelle l’importance de la vaccination HPV (Human Papillomavirus) pour les filles et les garçons et souligne son importance dans la prévention de certains cancers.

Cancers du col utérin, du vagin et de la vulve chez la femme, du pénis chez l’homme, cancer de l’anus et de l’oro-pha-rynx chez les deux sexes… Les papillomavirus humains peuvent causer de nombreux cancers.

Être vacciné contre ces virus est donc indispensable pour les filles comme pour les garçons ! Chaque année, environ 6 300 cancers diagnostiqués sont liés aux HPV (hommes et femmes), dont près de 3000 nouveaux cas de cancers du col de l’utérus. 1100 femmes en meurent tous les ans.

Loin des objectifs de vaccination

La vaccination HPV permet de mieux prévenir ces cancers. Hélas, elle est loin d’être généralisée. Disponible en France depuis 2007, elle n’a pas rencontré le succès escompté. En 2019, seulement 24% des jeunes filles ont bénéficié de l’ensemble des injections nécessaires, loin derrière l’objectif de 60% fixé par le Plan cancer 2014-2019. Quant aux garçons, la proportion vaccinée reste insignifiante.

Ce vaccin est cependant nécessaire et efficace pour lutter contre les cancers liés aux HPV et peut permettre, à terme, de les éradiquer. Déjà remboursé pour les filles, il l’est également pour les garçons depuis janvier 2021.

« La semaine Européenne de la vaccination permet de rappeler son rôle essentiel pour protéger la santé de tous, tout au long de la vie. On parle évidemment beaucoup de la vaccination contre la covid mais cela ne doit pas faire oublier les autres vaccins, indispensables pour (se) protéger d’autres maladies, notamment certains cancers ! La vaccination HPV est primordiale pour lutter contre plusieurs cancers des parties génitales, de l’ anus et des voies aéro-digestives supérieures. Or, déjà faiblement pratiquée, elle pourrait avoir baissé davantage en 2020 du fait de la crise sanitaire ! Il faut absolument encourager les parents à faire vacciner leurs enfants ! » alerte Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer.

Lire la suite du communiqué

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share